Ah, qu’il est loin le temps des premiers concerts déguisés en verge. Aujourd’hui, le gang parisien livre son premier véritable album. Et si les textes n’ont pas changé, on y parle toujours uniquement de sex (concept oblige), la musique, elle, s’est envolée à des années lumières de la blague potache. D’ailleurs « envolée » n’est sans doute...