NORD And Now There’s Only A River Left Behind

ALBUM. Alt Rock, post-hardcore, math-rock, post-rock : pour son premier véritable album (le groupe avait sorti un EP, Monsters, en 2015), Nord a logiquement voulu incorporer ce qui influence (le trio cite Russian Circles, Pianos Become The Teeth, The Ocean…) ses différents membres depuis quelques années. Du coup, à l’instar de combos comme Casey ou Being

THOM YORKE Suspiria

BO. Attention, ceci n’est pas le nouvel album de Thom Yorke ! Il s’agit en fait de la musique qu’il a composée pour le remake (que nous n’avons pas vu) de Suspiria, film de Dario Argento sorti initialement en 1977, réalisé par Luca Guadagnino. Et c’est une vraie BO. C’est à dire que l’on a là

BRAVES GENS DU PURGATOIRE (Pelot)

ROMAN. Un nouveau Pierre Pelot qui paraît : on devrait être heureux ! Sauf qu’on ne l’est qu’à moitié car l’auteur a annoncé (et ce n’est malheureusement pas un coup marketing de son éditeur…) que ce serait son dernier roman. Pourquoi ? Eh bien il faut lire Braves gens du Purgatoire (ça, c’est du teasing!) pour le comprendre

THE TWILIGHT SAD It Won’t Be Like This All Time

ALBUM. Départ de Mark Devine, membre fondateur du groupe, tournée en première partie de Cure, signature chez Rock Action, le label de Mogwaï : les dernières années ont été mouvementées pour The Twilight Sad mais ont eu, paradoxalement, un effet positif inattendu : resserrer les liens des membres restants (Docherty et Smith, auparavant cantonnés à un rôle

DEAD CAN DANCE Dionysus

ALBUM. C’est à un tour du monde des rites païens de célébrations de la nature (pour fêter le retour du printemps, la moisson…) que Dead Can Dance nous convie ici. On passe, du coup, du Moyen-Orient à l’Afrique, en passant par l’Europe ou l’Amérique, comme le laisse deviner le masque de perles mexicain de la

DANS UN RAYON DE SOLEIL (Walden)

BD. On l’avait découverte avec le très prometteur Spinning (récompensé aux Etats-Unis par un Eisner Award l’an dernier), qui revenait sur l’adolescence compliquée (et sa difficulté à avoir des relations normales avec les autres) de l’auteure : Tillie Walden est déjà de retour (à 22 ans, elle a déjà signé 3 livres, et pas des moindres)

MW (Tezuka)

BD. Michio Yuki a deux visages. Quand il met ses lunettes et va à l’agence, il est un employé de banque modèle, serviable et attentionné, apprécié de ses collègues comme de ses supérieurs. Mais lorsqu’il redevient lui-même, il est tel un démon capable des pires méfaits. Il fait souffrir et tue, sans scrupules ni raisons

CONQUETES 2. Deluvenn (Jarry/Benoît)

BD. Idris est à bout de force : il enchaîne garde sur garde pour maintenir les vieux vaisseaux en état de marche jusqu’à ce que lui et les siens parviennent jusqu’à Deluvenn, une planète apparemment habitable sans prédateurs dangereux pour l’Homme, qui plus est. Une fois arrivés sur place, le président et l’amiral organisent rapidement la

GRASS KINGS Tome 1 (Kindt/Jenkins)

BD. Grass Kings. Une sorte de communauté qui vit en autarcie dans un coin reculé d’Amérique du Nord, sur la rive d’un lac. Avec son roi, Robert, son shérif, Bruce et ses sujets, tous d’accord pour vivre différemment : en marge de la société, se contentant du strict nécessaire. Un royaume qui entend faire respecter ses

WE WERE PROMISED JETPACKS The More I Sleep The More I Dream

ALBUM. J’ai régulièrement croisé le nom de ce groupe, dans les rubriques chroniques de magazines ou les annonces de concerts sans jamais pourtant franchir le pas et écouter ce que fait We Were Promised Jetpacks. J’aurais certainement dû car leur indie-rock se défend bien. Il faut dire qu’après une quinzaine d’années d’existence et plusieurs albums

MELVINS On a parlé avec le King

Grand moment ce vendredi 28 septembre à la Cartonnerie de Reims : on rencontre un roi. Buzzo, roi des Melvins. 25 ans que l’on attendait ça. Parce que les Melvins est un groupe qui compte dans le monde du rock. Leur heavy-punk-rock-noise volontiers délirant a en effet influencé bon nombre de groupes, depuis le temps, à commencer

PARIS 2119 (Zep/Bertail)

BD. Les rues sont quasiment désertes. Et à part des touristes, et quelques nostalgiques qui refusent le progrès, dont Tristan fait partie, plus personne ne prend le métro dans ce Paris futuriste depuis que le Transcore a été inventé. Depuis ses cabines de téléportation (chaque immeuble, ou presque, en possède un), la société propose en