archives BD

La pension du docteur Eon
Griffo/Cothias
le lombard

Accompagnée de son assistant, Gabrielle Lange roule vers le nord de l’Ecosse en direction de l’asile psychiatrique dirigé par le docteur Eon. Journaliste, elle entend bien utiliser toutes les ficelles du métier pour y dénicher scoops sordides et histoires à sensation afin de doper l’audimat de ses émissions. Pourtant, à son arrivée, elle est plutôt déçue car elle rencontre des pensionnaires qui ont l’air aussi normaux qu’elle. Certains étaient même des figures reconnues de la société : botaniste brillant, écrivain à succès…Qu’est-ce qui peut donc bien expliquer leur présence dans ces murs ?
Cela faisait longtemps que je voulais lire cette oeuvre de Griffo et Cothias. Cette jolie réédition en intégrale dans la souvent intéressante collection Signé m’en donne enfin l’occasion. Pour un sentiment plus que mitigé. Car si l’on ne peut qu’adhérer au message des auteurs : le fou n’est pas forcément celui que l’on croit, on a tous une part de folie en nous, la folie est parfois proche du génie…le scénario manque cruellement de subtilité et les personnages de nuance : la journaliste est capable de tout pour un scoop, les villageois sont des beaufs racistes et violeurs à l’occasion, l’asile se trouve dans un manoir lugubre au fin fond de l’Ecosse et le docteur a une tête de savant fou…Quant au dessin de Griffo, il est malheureusement ici trop froid et trop académique pour être en symbiose avec le thème principal de l’intrigue. Il y a bien quelques trouvailles loufoques sympathiques sur la fin mais dans l’ensemble cet éloge de la folie ne convainc guère.

[sullivan]

 

 


Pour être chroniqué dans cette rubrique, envoyez vos productions à :
If you want to be reviewed here, send your promotionnal stuff to :
Mathieu Gelezeau - 51, rue Paul Vaillant Couturier - 92240 Malakoff - France /
email : positiverage(a)hotmail.com