archives BD

Piscine Molitor
Cailleaux/Bourhis
aire libre

Boris Vian est mort il y a 50 ans. Livres, films, disques, et j’en passe…beaucoup d’œuvres sont sorties pour l’occasion, pas forcément toujours inspirées ou fidèles à l’esprit du personnage. Si l’on ne devait en garder qu’une, cela pourrait être “Piscine Molitor” tant la biographie que propose ici Bourhis et Cailleaux brille par la justesse de son tempo.
Poète de l’absurde, musicien (il était trompettiste dans une formation jazz), romancier reconnu (pour “L’écume des jours” notamment), père peu assidu, chansonnier (il a par exemple écrit avec Henri Salvador), séducteur impénitent, écrivain à scandale (comme avec le très provocateur “J’irai cracher sur vos tombes”) : se sachant cardiaque et donc en perpétuel sursis, Vian a touché à peu près à tout, histoire de ne pas gâcher une minute de sa vie, qu’il a donc brûlée par les deux bouts.
Le récit est construit, comme un morceau de jazz, autour d’un motif -la piscine Molitor où Vian allait sur la fin de sa vie pour faire de l’apnée afin de renforcer son cœur ( !)- auquel on revient régulièrement après des digressions illustrant les différentes facettes de sa personnalité. Le dessin de Cailleaux, aussi élégant qu’à l’accoutumée mais ici plus fragile, se charge de faire ressentir la menace qui planait sur Vian tout au long de cette évocation habile et inspirée, idéale pour découvrir ce personnage pluriel et atypique.

[sullivan]

 

 


Pour être chroniqué dans cette rubrique, envoyez vos productions à :
If you want to be reviewed here, send your promotionnal stuff to :
Mathieu Gelezeau - 51, rue Paul Vaillant Couturier - 92240 Malakoff - France /
email : positiverage(a)hotmail.com