archives BD

A bord de l’étoile Matutine
Riff Rebb’s
noctambule

Un vieil homme prend la plume pour exorciser ses démons. Il a décidé de consigner dans ce livre tous ses crimes et fautes commis avec les gentilshommes de fortune du XVIIIe siècle, histoire de faire taire le diable une bonne fois pour toutes. Ainsi apprend-on ici comment notre homme rejoint très jeune l’équipage de l’impitoyable John Merry, comment un vieil aveugle sans foi ni loi devint le plus fidèle des apôtres de Dieu, pourquoi une belle diva italienne fut abandonnée sur un ilot au beau milieu de l’océan ou que la vie d’un homme ne vaut parfois pas plus que celle de trois chiots.
On pouvait se dire, a priori, qu’en choisissant un genre, le récit de pirate, toujours prompt à faire travailler l’imaginaire du lecteur, cette nouvelle collection Noctambule avait joué la carte de la sécurité pour son baptême du feu. Sauf que. Sauf que le roman de Pierre Mac Orlan, que Riff Rebb’s a ici décidé d’adapter, est à mille lieues des aventures épiques habituelles et de la figure héroïque du pirate stéréotypée trop souvent proposées. Non, ce que Mac Orlan met en exergue, c’est au contraire l’envers du décor : les turpitudes de la flibusterie, son quotidien parfois trivial et peu excitant ou ses actes infâmes et méprisables . Car flibustier était un métier que l’on choisissait et pour en vivre tout était bon : les abordages flamboyants de riches goélettes mais aussi les petites arnaques plus difficilement avouables.
“A bord de l’étoile Matutine” nous emmène donc en voyage sur les flots avec à la barre un Riff Rebb’s en grande forme, qui évoque (avec le souffle romanesque qui sied au genre, une narration très littéraire et un dessin inspiré) les superstitions de ses (anti-) héros mais aussi leurs chicanes, rêves de trésors, soûleries, peines de cœur ou fins tragiques au gibet.
Ce roman graphique assez captivant, porté par des personnages hauts en couleurs, lance idéalement une collection dont on attend désormais la prochaine sortie (une adaptation du “Dernier des Mohicans” par Cromwell prévue pour le second semestre 2009) avec un réel intérêt.

[sullivan]

 

 


Pour être chroniqué dans cette rubrique, envoyez vos productions à :
If you want to be reviewed here, send your promotionnal stuff to :
Mathieu Gelezeau - 51, rue Paul Vaillant Couturier - 92240 Malakoff - France /
email : positiverage(a)hotmail.com