archives BD

Sarane
Lax
dupuis

Pour fuir sa mère et l’ambiance lourde qui régnait à la maison, Sarane décida d’épouser un jeune officier en partance pour le Sénégal. Plus pour la magie des colonies, les belles demeures, les serviteurs et les réceptions que par amour…Mais quand son mari fût nommé chef d’escadron à Fortgéhin, au beau milieu du Sahara, l’ennui la gagna rapidement et la poussa, un jour, à voler une voiture pour foncer au milieu du désert et retrouver la liberté. Perdue dans les dunes quelques heures plus tard, elle fût sauvée d’une mort certaine par une tribu touareg qui la recueillit…
Dupuis ressort ici dans sa collection “Roman/Aire libre” le tout premier récit réalisé en solo par Lax pour la collection. Publié en 1994, il annonçait les chef-d’œuvre à venir de l’auteur, comme “Azrayen’” ou “L’aigle sans orteils”. Car si son dessin réaliste était encore alors “classique et passe-partout” (c’est lui-même qui le dit dans l’interview très intéressante proposée en bonus de cette réédition), on y trouve déjà quelques unes de ses marottes : ce goût pour les aventures humaines extra-ordinaires, cette volonté (pas si fréquente…) de mettre en avant des héroïnes avides de liberté ou encore le désir de rendre hommage à l’Afrique du nord et aux immenses étendues du désert qui ont durablement marqué l’auteur.
“Sarane” est donc une belle histoire romanesque teintée de romantisme, une sorte de “Patient anglais” en bande dessinée. Mais pas seulement. Car Lax y mêle une convaincante réflexion sur la mémoire. C’est en effet l’héroïne devenue vieille dame qui se rappelle sa jeunesse et qui la conte à la conductrice de son taxi. Mais ce vieil homme qu’elle croise quand elle passe devant sa maison est-il bien Raphaël, son ex-mari ? A moins que ce ne soit le pilote de l’aéropostale qui avait été fait prisonnier par les touaregs ? A son âge, la mémoire de la vieille dame n’est plus très fiable et il est difficile de savoir quelle est la part du vécu et de l’imaginaire dans son récit. Et si, d’ailleurs, elle avait tout inventé ? Peu importe finalement car la jeune fille a passé un agréable moment à l’écouter, et nous avec..

[sullivan]

 

 


Pour être chroniqué dans cette rubrique, envoyez vos productions à :
If you want to be reviewed here, send your promotionnal stuff to :
Mathieu Gelezeau - 51, rue Paul Vaillant Couturier - 92240 Malakoff - France /
email : positiverage(a)hotmail.com