archives BD

Cecil et Jordan à New-York
Bell
delcourt

Il ne se passe pas grand chose dans les récits de Gabrielle Bell : un garçon propose 260 dollars à une copine pour qu’elle n’aille pas au boulot et reste parler avec lui ; lors d’une soirée, une jeune fille se retrouve coincée avec un artiste quarantenaire qui la drague ; Sam apprend que son petit ami est mort dans l’avion qui le ramenait de Tokyo et qui s’est écrasé, avant de le voir débarquer penaud (il n’était en fait pas allé au Japon pour passer le week-end avec sa maîtresse…) à leur appartement ; Anna est engagée par un sculpteur renommé pour donner des cours de dessin à son fils…Peut-être parce que c’est justement ça le thème privilégié de ses récits : l’ennui et la solitude qui accompagnent l’existence. Et comme pour être au diapason formel, les planches sont organisées en gaufriers répétitifs de 6 ou 9 cases.
Peu d’action donc dans ce recueil de nouvelles qui disent pourtant beaucoup de choses. Qu’ elles soient peintes, en noir et blanc ou bi-chromiques, elles sont obnubilées par les relations humaines. Et le moins que l’on puisse dire est que le regard que Gabrielle Bell porte sur celles-ci est pour le moins désabusé. Les relations de couple sont montrées comme des sources de malentendus, des solutions par défaut, des sortes d’arrangements hypocrites. Il suffit qu’un événement un peu inattendu ne survienne, que l’on gratte le vernis superficiel des apparences pour que leur réalité, faite de méchanceté, d’égoïsme ou de jalousie, n’apparaisse. Hommes et femmes ne semblent clairement pas faits pour vivre ensemble. La gentillesse, l’affection, la générosité ? Comme dans "Felix", cela cache souvent quelque chose, nous dit Gabrielle Bell : un intérêt quelconque ou un calcul pour parvenir à ses fins, souvent sexuelles.
Incapacité à communiquer, frustration, lassitude : comme chez Carver, ces histoires courtes, souvent autobiographiques, proposent une vision sombre et acide de la vie. Un recueil inégal mais singulier qui rappelle parfois Adrian Tomine.

[sullivan]

 


Pour être chroniqué dans cette rubrique, envoyez vos productions à :
If you want to be reviewed here, send your promotionnal stuff to :
Mathieu Gelezeau - 51, rue Paul Vaillant Couturier - 92240 Malakoff - France /
email : positiverage(a)hotmail.com