ENQUETE SUR EL COMANDANTE YANKEE (Jakupi)

LIVRE. Quand il a commencé à s’intéresser à William Morgan, El Comandante Yankee, Gani Jakupi ne se doutait pas qu’il passerait finalement 12 ans à travailler sur la révolution cubaine. 12 ans passés à lire livres et archives, à visionner interviews et documentaires et à aller à La Havane ou à Miami pour se rendre

UN AUTRE PAYSAGE (Blutch)

LIVRE. Nul n’est prophète en son pays…à part peut-être Blutch dont l’ Œuvre va faire l’objet de pas moins de 5 expositions dans sa ville, Strasbourg. Au musée Tomi Ungerer, au musée d’Art moderne et contemporain ainsi qu’à la salle de l’Aubette du 22 mars au 30 juin mais aussi à la médiathèque André Malraux

BRAVES GENS DU PURGATOIRE (Pelot)

ROMAN. Un nouveau Pierre Pelot qui paraît : on devrait être heureux ! Sauf qu’on ne l’est qu’à moitié car l’auteur a annoncé (et ce n’est malheureusement pas un coup marketing de son éditeur…) que ce serait son dernier roman. Pourquoi ? Eh bien il faut lire Braves gens du Purgatoire (ça, c’est du teasing!) pour le comprendre

LGBT+ Une histoire de luttes de 1890 à nos jours (Idier)

LIVRE. L’Histoire est écrite par les dominants, on le sait bien. Howard Zinn, notamment, en a fait la brillante démonstration dans son Histoire populaire des Etats-Unis d’Amérique. Pas étonnant, du coup, que certains événements ou certaines minorités en soient exclus. Voilà pourquoi, explique Antoine Idier dans l’introduction de LGBT+, il faut « se saisir des archives,

CAMARADE PAPA (Gauz)

ROMAN. 1880. Dabilly quitte son village pour tenter l’aventure coloniale en Afrique. Engagé par la Compagnie Française de Kong, il a pour mission de monter un poste à Assikasso pour barrer la route aux anglais dont l’influence dans la région se fait menaçante. Mais entre blancs négrophobes, luttes d’influence entre les différents fonctionnaires français et

SUPER-HEROS DE TROISIEME DIVISION (Yu)

NOUVELLES. La nouvelle est un genre sous-estimé en France alors qu’aux Etats-Unis ou dans d’autres pays anglophones, l’art de la « short story » est au contraire prisé, quasiment tous les grands auteurs s’y essayant à un moment ou à un autre de leur carrière, probablement attirés par le défi que représente le fait de parvenir à

LA NUIT DE L’USINE (Sacheri)

ROMAN. L’un des premiers romans d’Eduardo Sacheri, Dans ses Yeux, a été adapté au cinéma (par Campanella) et a même remporté l’Oscar du meilleur film étranger en 2010. Et l’on voit bien La Nuit de l’Usine suivre le même chemin. Et si l’on devait situer ce nouveau récit, on ferait d’ailleurs appel à des réalisateurs

LA NOTE AMERICAINE (Grann)

ENQUETE. La note américaine est une lecture hallucinante. Un livre coup de poing qui vous laisse groggy une fois sa dernière page tournée. C’est un récit qui vient nous rappeler, tel un écho, le péché originel sur lequel l’Amérique a été fondée: l’entreprise d’extermination des peuples autochtones par l’homme blanc pour leur prendre terres et

LA VIE DEVANT SOI (Ajar/Fior)

Le roman illustré, ça ne se fait plus beaucoup. A part chez Futuropolis, qui continue d’en sortir 2 ou 3 par an. Il faut dire que c’est un peu une tradition maison. On se souvient notamment du Voyage au bout de la nuit de Céline magistralement illustré par Tardi en 1988, pour ce qui restera

ENTRE MES DEUX RIVES (Ferrandez)

Vous avez aimé le dernier récit de Jacques Ferrandez, adaptation de Le premier homme, le dernier roman, inachevé, d’Albert Camus ? Voici alors l’occasion de prolonger un peu le plaisir de cette lecture… Dans ce livre très intéressant, divisé en courts chapitres, Ferrandez parle de beaucoup de choses: il parle de ses liens avec Camus (tous

MARINES (Riff Reb’s)

Vous venez de vous apercevoir que c’est bientôt Noël et vous manquez d’idées cadeaux ? Heureusement, Positiverage est là pour vous aider ! Et Noctambule aussi qui réédite le magistral Marines de Riff Reb’s sorti l’an dernier. Pendant plusieurs années, le temps de réaliser sa trilogie maritime (A bord de l’étoile Matutine, Le loup des mers et

PAYSAGE PERDU (Joyce Carol Oates)

ROMAN. Que reste-t-il de ce paysage d’enfance dont les contours, et même davantage, se sont déjà très largement estompés, comme « engloutis par le temps » ? Heureux le poulet qui accourait tel un animal domestique quand la petite Joyce Carol l’appelait dans la cour et se laissait caresser et semblait même répondre quand elle lui racontait des