LIFE A Picture Of Good Health

ALBUM. Ah la fameuse épreuve du deuxième album, celui de la confirmation, lorsqu’on est attendus au tournant (Popular Music, premier album du groupe, s’est tout de même retrouvé sur la liste des albums de l’année de BBC 1)… Eh bien Life l’a visiblement vécue, traversant quelques moments difficiles (leur bassiste est parti), se posant probablement

VIOLENT FEMMES Hotel Last Resort

ALBUM. Quand ce nouvel album s’ouvre sur l’hilarant Another Chorus, sur lequel Gordon Gano chante (pas mal de fois, bien sûr…) « Please, don’t sing another chorus. That’s the thing that really bores us » (S’il-te-plaît, ne chante pas un autre refrain. C’est vraiment le truc qui craint), on pressent que les Violent Femmes vont se montrer

BRUTUS Nest

ALBUM. On gardait vraiment un bon souvenir du premier album de Brutus et on était, du coup, sincèrement impatient de voir comment le groupe avait fait évoluer sa musique. D’où, peut-être, notre déception. Car on ne retrouve, sur Nest, qu’à de rares moments ce que l’on avait aimé sur leur premier essai. Brutus a visiblement

NO METAL IN THIS BATTLE Paprika

ALBUM. On vous le confirme : il n’y a pas trace de métal dans la musique de ce groupe luxembourgeois mais bel et bien du math-rock instrumental, qui prend parfois, mais oui !, des teintes afros. Comme sur le bien nommé Assfro ou Junior, qui donnent envie d’aller se trémousser sous les cocotiers de la pochette. Un

FONTAINES D.C. Dogrel

ALBUM. Fontaines D.C. : la prochaine sensation indie/punk ? Possible. Le groupe irlandais pourrait en effet profiter du retour en grâce des guitares qui font du bruit et de la brèche ouverte par Idles ou Shame, leurs cousins britanniques, ces dernières années. D’autant que pour l’instant tout se passe comme dans un rêve pour les 4 dublinois.

THE GOTOBEDS Debt Begins At 30

ALBUM. The Gotobeds ont décidé que leur troisième album serait celui des invités. Il y en a, en effet, sur tous les morceaux ! Bob Weston de Shellac/Mission Of Burma sur Debt Begins At 30, la chanteuse des Downtown Boys, Victoria Ruiz, sur une version alternative (très bonne d’ailleurs, le chant de Ruiz s’avérant très inspiré

PETROL GIRLS Cut and Stitch

ALBUM. Ca cogne dur sur The Sound ou la première moitié de Weather Warning. Et Ren Aldridge s’époumone régulièrement pour sortir, à force de hurlements, toute la rage qu’elle a en elle. Une libération salvatrice. Un exutoire hardcore/punk. Elles sont là les racines de Petrol Girls. Mais sur Cut and Stitch, ces pétroleuses (même si

THE COATHANGERS The Devil You Know

ALBUM. Pourquoi on ne nous a rien dit ? Personne n’aurait pu nous prévenir qu’à Atlanta The Coathangers cisèle un garage punk marquant qui a, qui plus est, de la personnalité ? Que ce trio guitare/basse/batterie post riot grrrls a fait évoluer, depuis 6 albums, ses influences punk bruitistes de départ pour y ajouter des éléments

COMPUTERSTAAT In the City

ALBUM. Un soir, je reçois un coup de fil : c’est mon beauf Sullivan, rédacteur à PositiveRage, qui est au bout du fil. « -Sam, tu peux me rendre un service? On a besoin de quelqu’un d’extérieur à PositiveRage pour chroniquer le premier album de Computerstaat (dans lequel joue le fondateur du site). Est-ce que cela

AMERICAN FOOTBALL s/t

ALBUM. Deuxième album en 2 ans (après avoir laissé passer 17 ans entre les 2 précédents…) : la reformation d’American Football (ce nom…) n’était visiblement pas qu’un feu de paille. Et l’on retrouvait donc avec plaisir ce groupe qui nous avait gratifiés, avec son second LP, d’un album d’emo-pop (presque) comme à la grande époque, à

MONPLAISIR The Agreement

ALBUM. Pourtant reconnus sur leurs terres de Lyon, avec des membres dont le pedigree inspire la confiance (dans la scène emo mélodique), Monplaisir, du nom du quartier lyonnais dont sont originaires certains membre du groupe, n’en reste pas moins d’une discrétion étonnante pour les autres. Pourtant ce premier album, que sort à nouveau Echo Canyon

THE STACHES this lake is pointless

ALBUM. Nous étions déjà tombés sous le charme de leur deuxième album, « Placid Face » (dont on retrouve l’artwork sur le timbre au dos de cette pochette), et nous étions donc très curieux d’entendre le troisième opus de ces suisses, exilés à Liepzig, Allemagne. Le quatuor n’a toujours pas rangé sa chambre et balance sa musique

ROUGE GORGE ROUGE naSH

ALBUM. Troisième album pour les français de Rouge Gorge Rouge, et comme pour le précédent, la réussite semble au rendez-vous. La présentation se veut plus sombre que pour « Hypersomnia« , avec ce lac de lave en guise d’artwork ou cette omniprésence du toxique dans les titres de morceaux (l’excellent « Sulfur » qui ouvre l’album, « Mazout« , « Polonium« ), mais

THE GET UP KIDS Problems

ALBUM. Etrange sensation que d’entendre le premier titre de Problems…Car avec Satellite, c’est comme si on était soudainement projetés 19 ans en arrière, du temps de Something To Write Home About, le second album des Get Up Kids qui a installé le groupe comme l’une des figures de proue de ce que l’on appelait, à

FEWS Into Red

ALBUM. Le premier album de Fews, sorti de nulle part, nous avait pris par surprise. Et on se demandait vraiment si le binôme Lomelino/Rundquist (rejoints par Clifton à la basse et Andersson à la batterie) avait les épaules suffisamment solides pour confirmer ce premier effort plus que prometteur. Eh bien la réponse est oui. Car