EX FULGUR noires sont les galaxies

A votre gauche deux geeks en rupture avec la société balancent une coldwave / frontwave sombre et noisy. A votre droite, un sosie de Philippe Katerine, version dada sans paillette, vous déclame ses cadavres exquis en français comme un possédé fraichement sorti de l’HP. « Il est mort » ! Vous commencez à flipper. Dans la pièce,

CRYSTAL FAIRY Crystal Fairy

Omar Rodriguez-Lopez d’At The Drive-In (qui sortira, on vous le signale en passant, un nouvel album en mai!), Buzz Osborne et Dale Crover des Melvins, Teri Gender Bender de Le Butcherettes : il faut avouer que le line up de Crystal Fairy a de la gueule ! Dans ce genre de collaboration, on se demande toujours quel

BASTARD DISCO warsaw wasted youth

Avec ce quatuor polonais de Varsovie, nous voilà revenu dans les années 90, quand les guitares noisy jouaient leur séductrices, que les mélodies énervées s’invitaient partout, et qu’un groupe comme Quicksand faisait l’unanimité. Sur ce premier album, Bastard Disco jongle entre riffs noise et mélodies vocales plus pop (bien que souvent distordues). Rappelant cette époque

MoE examination of the eye of a horse

Vous connaissez cette sensation inconfortable mêlant angoisse, terreur, et satisfaction malsaine. Celle qu’on ressent lorsqu’on visionne un bon film d’horreur par exemple. Et bien, avec ce nouvel album des norvégiens de MoE vous devriez éprouver ce même genre de frisson. Que le groupe conceptualise son agression sonore pour la fonder sur une influence japonaise (le

PISSED JEANS Why Love Now

Les petits plaisantins de Pissed Jeans ne sont visiblement pas prêts de se calmer ! Matt Korvette, leur chanteur, explique d’ailleurs dans le dernier New Noise que comme tous les membres du groupe ont un boulot à côté (lui bosse dans les assurances), il n’y a pas de pression sur Pissed Jeans et qu’ils peuvent absolument

KOMPLIKATIONS humans

S’il existe en ce bas monde un groupe qui mérite de suivre la destinée des français de Frustration, ce sont bien les germano-belges de Komplikations. Et ce nouveau 6 titres en est encore une fois la plus belle preuve. Le trio dépoussière le synth-punk (pensez Units, Screamers, Nervous Gender…) comme personne. Chaque morceau explose comme

SEB AND THE RHAA DICKS pop apocalyptique

Vous avez obligatoirement croisé cet énergumène lors d’un de ses nombreux concerts solo dans une salle de concert, une boutique de disque ou dans le salon d’un copain. Cet ancien membre des célèbrissimes Kabu Ki Buddah (et actuel Total Eclipse), n’en est plus à son coup d’essai. Véritable homme orchestre, le beau gosse de Lyon

CLOUD NOTHINGS Life Without A Sound

Comment faire du bruit joliment? Cela fait quelques décennies que les groupes d’indie-rock se sont penchés sur cette équation, certains se cassant les dents dessus, d’autres parvenant à la résoudre avec talent. Cloud Nothings fait partie de ceux-là. Depuis 3 albums maintenant (on ne compte pas le premier, plus pop, que Dylan Baldi avait bricolé

CALVA siamois

Sorti il y a quelques temps maintenant, ce nouvel album de Calva, le groupe d’Arnaud Millan et de Stéphane Sapanel (le boss du label A Tant Rêver Du Roi), s’était un peu perdu dans une faille spatio-temporel indigne de notre grande organisation. Il faut avouer que je n’ai jamais été un grand fan du groupe,

VvvV st

Orgue un peu flippant en introduction. On a l’impression d’entrer dans une église. On ne sait pas trop à quoi s’attendre. Il faut dire que le gars de la pochette, vieux fusil en main, ne fait pas dans l’accueillant. Puis les rythmiques 80’s entrent en jeu. Les synthés analogiques lâchent leurs mélodies. Ces deux bordelais

RAYON A Beat of Silence

On connaît le goût de Markus Acher pour l’expérimentation et son envie de constamment essayer de nouvelles choses, d’explorer de nouveaux horizons musicaux. Du coup, si The Notwist est la formation vers laquelle il revient régulièrement, tel un repère, depuis plus de 20 ans, il s’y est souvent senti un peu à l’étroit. Voilà pourquoi

SLEATER-KINNEY Live in Paris

Vous n’avez jamais vu les Sleater-Kinney en concert ? Alors ce disque est pour vous ! Il a, comme son nom l’indique (mais il est tout de même bon de le préciser car certains albums qui s’appellent « live«  n’en sont parfois pas…), été enregistré lors de la dernière tournée du trio d’américaines, à Paris donc, à la

MNEMOTECHNIC weapons

ALBUM. Deuxième album pour ces bretons qui semblent avoir affiner leur son. On retrouve toujours ce chant aérien, un brin lyrique, auquel il faut se faire. Mais le trio a eu la bonne idée de rendre sa noise plus minimale, et plus étrange. L’album commence ainsi avec un très bon Weapons, presque répétitif qui permet

MODERN ENGLISH Take me to the Trees

Modern English : ce groupe anglais avait sorti son premier album en pleine période post-punk avant de se perdre un peu (leurs albums suivants, lorgnant vers la pop à la Duran Duran ou Simple Minds, sont visiblement à oublier) puis de disparaître des écrans radar. Avant que 4 des membres fondateurs ne décident de ranimer le

LE VILLEJUIF UNDERGROUND heavy black matter

Après un album sorti en juin chez SDZ records, les comiques du Villejuif Underground remettent le couvert en sortant un EP sur le prolifique label Born Bad. Le Villejuif Underground, c’est la rencontre entre trois frenchies de Villejuif (anciens Geto Tropic) et Nathan Roche, australien touche à tout de Townsville, exilé en région parisienne. Le