RACHEL GRIMES Book of Leaves

Cette femme a toujours été un mystère pour moi. Décalage avec l’univers de la musique classique contemporaine ? Volonté d’aller à la rencontre de publics différents ? Désir de contribuer à ouvrir les esprits ? Quelles que soient ses raisons, Rachel Grimes poursuit en tout cas son petit bonhomme de chemin dans les circuits du rock indépendant, sortant

Read More

MOGWAI hardcore will never die but you will

Titre croustillant. Superbe pochette. Vous avez remarqué ? Chez MOGWAI, la qualité du contenu musical est proportionnelle à celle de l’artwork. Si si… Je ne sais pas si les photos d’Antony Crook les ont particulièrement inspirés mais disons- le de suite, les écossais nous ont servi un très bon cru ce coup-ci. Comme si les cinq

BINAIRE idole

Derrière cette pochette à tendance metal technoïde, se cache donc le nouvel album du duo Binaire. Félicitons déjà l’objet, qui comme le Shub ou le Kimmo, sort en vinyle accompagné de sa version CD. Solution idéale pour écouter ses vinyles en voiture ! Binaire pousse plus loin sa démarche punk en mettant aussi la version

BERLINE 0.33 flying above scarecrows

Le voilà enfin ce trois titres digne du talent de ces lillois. Car, dissimulé dans leur « antichambre », il faut bien avouer que Berline 0.33 était un trésor connu de bien peu de personnes. Pas assez de concerts, pas assez de disques, pas assez de contacts. Et pourtant, je me rappelle très bien quand je les ai

UNLOGISTIC / CRIPPLED OLD FARTS split

ALBUM. Impossible de se tromper : ce disque est bien une production Small Budget. On y retrouve les visuels typiques de son fondateur (Stéphane Delevacque), aussi connu pour réaliser le fanzine Rad Party. Des dessins de la pochette, à ceux de l’insert (particulièrement rempli), on est heureux de retrouver le style du bonhomme. Côté musique,

LA COLONIE DE VACANCES, 13.09.2010 (St ouen)

Marvin, Papier Tigre, Electric Electric, Pneu (Mains d’Œuvres, St Ouen, le 13.09.2010) Je le savais, la Colonie de vacances était une affiche qui risquait de rameuter du monde. La colonie de vacances, c’est le nom débile qu’ont choisi Marvin, Papier Tigre, Electric Electric et Pneu, quatre des valeurs montantes de la scène noise (et dérivés),

LE SINGE BLANC Babylon

Derrière cette pochette improbable conceptualisée autour des restaurants Kebab, l’animal de l’Est de la France qu’est Le Singe Blanc, nous ressert une assiette de gloubi boulga si typique. Comme pour ses deux premiers albums, la musique du Singe Blanc reste difficile à décrire. Bordel organisé autour de deux basses, d’une batterie dynamique et de chants

Read More

BATTLES mirrored

Pas facile d’écrire sur ce groupe, sur cet album. Tout ce que j’ai pu lire ici et là m’a drôlement impressionné… alors j’ai peur d’être stupide, de ne pas être à la hauteur de l’ampleur musicale du quatuor new-yorkais et de ce qu’elle véhicule culturellement at artistiquement. Battles, est-il vraiment un groupe d’Art Rock? De

NOMEANSNO, Paris, 19 mai 2010

Paris, Glazart, 19 mai 2010 Voilà plus de dix ans que je n’avais pas revu Nomeansno sur scène. Pourtant, je gardais de leurs concerts un souvenir mémorable. Depuis la fin des années 80, le groupe des frères Wright représentait la quintessence du groupe indépendant, sincère et créatif. Ces groupes qui rassemblaient autant les vieux punk,

ROOM 204 balloons

Quel plaisir improbable de retrouver ce duo nantais ! Après leur deuxième album (« Trans Panda »), les choses semblaient pourtant bien compromises… Pierre-Antoine Parois s’en était allé consacrer son temps à Papier Tigre, tandis que Mric Chaslerie traversait des problèmes personnels. Le groupe avait alors été mis en stand by. Pourtant, après une pause de quatre

Read More

ED WOOD JR ruban de Möbius

Malgré une pochette éculée (une photo de leur matériel joliment entreposé dans une pièce vide)*, et une intro basée sur une boucle de guitare samplée, ce duo guitare / batterie du Nord de la France a bien plus à nous proposer qu’il n’y parait. Si le math-rock a bien quelque chose à voir avec leur

NARROWS + REVOK, Paris (nouveau casino)

Quand Nono m’a proposé d’aller voir ce concert, je dois avouer avoir hésité. Pas longtemps en fait, mais… il faut quand même que je vous avoue quelque chose : je ne suis pas super fan de l’album de Narrows ! Pourtant j’y adore certains morceaux, et surtout certaines guitares, mais… je ne suis pas super

THE POISON ARROWS newfound resolution

Après un premier album plus que correct mais passé assez inaperçu dans nos contrées, voici donc le second disque du trio de Chicago. Et même si cela n’a pas aidé à les faire connaître la première fois, le groupe (ou le label) continue de mettre un autocollant promo sur la pochette ; et ce coup-ci,

Read More

MARVIN hangover the top

Rarement un second album n’aura été autant attendu… que ce soit par les sceptiques, plein d’aprioris négatifs, ou par les fans, convaincus d’avance. Si de mon côté, les derniers concerts du groupe m’avaient laissé un léger doute, je me doutais que le passage chez Miguel Constantino (Papier Tigre, Clara Clara, Kimmo, etc.) pouvait donner un