HOT SNAKES Paris, 7.12.11

Paris, Point Ephémère. Le groupe de San Diego n’avait pas arrêté depuis assez longtemps (2005) pour qu’on craigne voir ce genre de concert de reformation chiant à mourir, pour papis en manque de rock’n’roll. Non, on sait que le duo John Reis / Rick Froberg fait des étincelles à chaque fois qu’ils se retrouvent, et

PAPAYE + BIG’N + OXES, Paris (Flèche d’or) 29/04/11

Moins d’une semaine après la fuck-fête excessive du week-end, voilà que le webzine Mowno remettait ça, en invitant pour sa cinquième soirée trois formations noise de choix. Comme une sorte d’avant-goût du festival AfricAntApe de Lyon, ou de consolation pour ceux qui n’ont pu s’y rendre, ce concert permettait avant tout de découvrir (ou de revoir

FUCKFEST3 (part 2)

ULTRACOÏT + LA RACE + AEROFLOT + HEADWAR + SHUB + MARVIN 24.04.2011, St Ouen (Mains d’œuvre) Dimanche 17h30. Deuxième jour. Tout le monde arrive doucement, avec des petits yeux et la tête lourde. On retrouve Roms et Mme Ruth (Ultracoït) devant la salle. Puis les Pord arrivent, puis mon frangin, puis Le Môme… Les bandes

FUCKFEST 3 (part 1)

DESI COBRA + LOUISE MITCHELS + KIMMO + PORD + CHEVREUIL + KOURGANE 23.04.2011, St Ouen (Mains d’œuvre) Nous y voilà. Troisième édition du Fuckfest, le rendez-vous des musiques déviantes, bruyantes, et salissantes. La précédente édition nous avait laissés d’excellents souvenirs (à lire ici), du coup, comme beaucoup, nous étions impatients de reprendre une petite dose cette année.

LA COLONIE DE VACANCES, 13.09.2010 (St ouen)

Marvin, Papier Tigre, Electric Electric, Pneu (Mains d’Œuvres, St Ouen, le 13.09.2010) Je le savais, la Colonie de vacances était une affiche qui risquait de rameuter du monde. La colonie de vacances, c’est le nom débile qu’ont choisi Marvin, Papier Tigre, Electric Electric et Pneu, quatre des valeurs montantes de la scène noise (et dérivés),

NOMEANSNO, Paris, 19 mai 2010

Paris, Glazart, 19 mai 2010 Voilà plus de dix ans que je n’avais pas revu Nomeansno sur scène. Pourtant, je gardais de leurs concerts un souvenir mémorable. Depuis la fin des années 80, le groupe des frères Wright représentait la quintessence du groupe indépendant, sincère et créatif. Ces groupes qui rassemblaient autant les vieux punk,

NARROWS + REVOK, Paris (nouveau casino)

Quand Nono m’a proposé d’aller voir ce concert, je dois avouer avoir hésité. Pas longtemps en fait, mais… il faut quand même que je vous avoue quelque chose : je ne suis pas super fan de l’album de Narrows ! Pourtant j’y adore certains morceaux, et surtout certaines guitares, mais… je ne suis pas super