QUARK j’ai croqué un pigeon congelé cette nuit

Voilà le genre de disque qui nous donne envie de continuer, envie d’y croire ! Voilà un groupe dont je ne connais rien, si ce n’est qu’ils sont originaires de la banlieue parisienne… Rien sur le net (excepté quelques homonymes), rien nulle part, rien que cette pochette sobre, intrigante. Le premier morceau débute sur une

Read More

STEPHEN MALKMUS Stephen malkmus

Deux ans après la séparation de l’un des plus grands représentants de l’indie-pop lo-fi, je veux bien entendu parler de Pavement, voilà que Stephen Malkmus, leur guitariste-chanteur, revient sur le devant de la scène avec un album que beaucoup de fans devaient attendre… Et, dès la première écoute, je ne prendrais pas beaucoup de risques

SHANNON WRIGHT Dyed in the Wool

Du parfaitement rock « Less Than a Moment » au sublime « Bells », les 12 titres de ce « Dyed in the Wool » dévoilent une Shannon Wright au zénith de son talent. Malgré une pochette anodine, cet album regorge de tubes plus impressionnants les uns que les autres. L’image d’une PJ Harvey en grande forme ne peut que venir

Read More

MAN OR ASTRO-MAN ? A Spectrum of infinite Scale

Comme nous l’avait annoncé leur précédent album « EEVIAC », Man Or Astro-Man ? continue d’orienter sa surf-music dèjà terriblement moderne vers des sonorités de plus en plus noise. Et ce n’est pas la production de Steve Albini (une nouvelle fois) qui va dissiper l’effet ! Après un premier titre à tendance trip-hop, le combo le plus

THE NATION OF ULYSSES the embassy tapes

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien un nouveau disque des terroristes de Nation of Ulysses que nous livre, sur un plateau, Dischord. Et si l’objet n’a pas encore fait grand bruit de ce côté-ci de l’Atlantique, c’est sans doute parce que ce style est passé de mode, ou parce que le label n’a jamais

Q AND NOT U no kill no beep beep

Après un 45t très prometteur sorti en co-production chez De Soto et Dischord en début d’année 2000, ces nouveaux petits prodiges de Washington DC s’attaquent à la difficile étape du premier album. Résultat ? Écoutez A line in the sand qui ouvre le disque ou End of the Wasington Monument (blinks) Goodnight, déjà présent sur

MAN OR ASTROMAN? Surf intergalactique

Avec un dernier album excellent à mi-chemin entre la surf-music rythmée de Dick Dale et la noise anguleuse de Shellac, les barjots de Man or Astroman? reviennent à la conquête de la planète Terre et de son electronic vintage. Rencontre intergalactique entre ici et nulle part. Sur votre dernier album (a spectrum of infinite scale),