STRUCTURE structure

EP. La nouvelle sensation post-punk vient de Brighton et se nomme donc Structure. Ces trois là ont tout compris. Hargneux, simples, et inspirés, à quoi bon aller chercher ailleurs. Le collage de la pochette nous renvoie indéniablement à la grande époque de Crass records, preuve de bon goût. Et si Wire (époque « Pink Flag ») ou

TRUPA TRUPA jolly new songs

Si Headache, leur précédent album, nous avait cueillit sans prévenir, ce Jolly new songs comble des fragilités tout en devenant légèrement plus opaque. On retrouve cette alchimie étrange, sans barrière, qui réunit sous un même toit le rock déviant de Pavement, le psychédélisme de Pink Floyd, et des dérives progressives. Les polonais restent maîtres pour

DAS GELD hesitation

Si Das Geld (l’argent) veut se donner de faux airs de teuton (à coup de Herman Jung et de Klaus Baron), c’est en réalité du côté de Rennes qu’il sévit. Et pourtant ces deux là se plairaient sans doute dans le décor urbain de la capitale allemande. Ce mélange de rythmes dansants, de guitare, de

POSITIVE RAGE FAIT PEAU NEUVE

Nous avons eu envie de changement, de révolution, et d’un bon coup de modernité. L’ancien site avait fait son temps, et nous sommes fiers de vous présenter la nouvelle version de Positive Rage. Ne vous inquiétez pas, vous retrouverez rapidement vos repères. Les anciens articles sont toujours lisibles, et seule la navigation a vraiment changé.

Read More

SERENA (Pandolfo/Risbjerg)

BD. Après 3 mois passés à Boston pour affaires, Pemberton revient…accompagné de sa nouvelle femme, Serena. Elle a tout quitté (elle a revendu les terres familiales et a mis le feu à la maison…) pour venir l’aider à gérer son exploitation forestière de Caroline du Nord. D’une main de fer et parce qu’elle est respectée

BOTS 2 (Ducoudray/Baker)

BD. Arrêtés pour désertion (ils s’étaient enfuis du champ de bataille, et pour cause, War-Hol n’avait pas été programmé pour cela…), War-Hol et Rip-R passent devant la cour. Et après une parodie de procès (le procureur général leur a inventé de toutes pièces des passés d’orphelin déboussolé ayant sombré dans la violence et de cybercriminel),

ASTEREOTYPIE l’énergie positive des dieux

ALBUM. Quel plaisir de retrouver sur disque ce collectif incroyable, réunissant quatre chanteurs-autistes et des musiciens de la scène indé (notamment Arthur B. Gilette de Moriarty)… Je les découvre en 2015, en première partie de We Have An Anchor (projet autour des vidéos de Jem Cohen, avec Guy Picciotto ou Efrim Manuel Menuck), lors du

ESCAPE-ISM introduce to escape-ism

ALBUM. Depuis ses prestations extrêmes avec les excellents Nation of Ulysses à l’époque, jusqu’à ses émissions pour Vice, Ian Svenonius est un touche à tout, jamais à cours d’énergie et de créativité. On le connaissait fan des sixties (influence indiscutable de la plupart de ses groupes), le voilà parti pour revisiter les années 80 d’Alan

CASEY where i go when i am sleeping

ALBUM. Casey nous vient du Pays de Galles et sort là son deuxième album. Et si on ne connaissait pas le groupe avant d’entendre ce Where I Go When I Am Sleeping, on sent rapidement que ces gars-là viennent du hardcore. Cette influence est en effet clairement perceptible dans la section rythmique, souvent puissante, et

LA PETITE SOURIANTE (Zidrou/Springer)

BD. 5 ans qu’ Isabela attendait ça ! Du coup, elle a eu le temps de penser à tout. Le plan était parfait ! Quand son beau-père, le beau Pep (enfin, il va être à elle !), va déclarer la disparition de sa femme lundi, Carlos, le banquier qu’elle tient par les couilles, fera un gros retrait sur