BIG’N knife of sin

EP. Reformé depuis 2011, le groupe noise outsider de la banlieue de Chicago, revient avec un nouvel EP, toujours aussi austère et malsain. Car si je devais proposer une bande son de l’enfer, j’hésiterais longuement entre les premier Today is the Day et la discographie de Big’N. Avec ces 6 nouveaux titres, les américains continuent

GRASS KINGS Tome 1 (Kindt/Jenkins)

BD. Grass Kings. Une sorte de communauté qui vit en autarcie dans un coin reculé d’Amérique du Nord, sur la rive d’un lac. Avec son roi, Robert, son shérif, Bruce et ses sujets, tous d’accord pour vivre différemment : en marge de la société, se contentant du strict nécessaire. Un royaume qui entend faire respecter ses

WE WERE PROMISED JETPACKS The More I Sleep The More I Dream

ALBUM. J’ai régulièrement croisé le nom de ce groupe, dans les rubriques chroniques de magazines ou les annonces de concerts sans jamais pourtant franchir le pas et écouter ce que fait We Were Promised Jetpacks. J’aurais certainement dû car leur indie-rock se défend bien. Il faut dire qu’après une quinzaine d’années d’existence et plusieurs albums

PARIS 2119 (Zep/Bertail)

BD. Les rues sont quasiment désertes. Et à part des touristes, et quelques nostalgiques qui refusent le progrès, dont Tristan fait partie, plus personne ne prend le métro dans ce Paris futuriste depuis que le Transcore a été inventé. Depuis ses cabines de téléportation (chaque immeuble, ou presque, en possède un), la société propose en

ADULT + KATZKAB, l’âge de raison

Paris, Petit Bain, Mercredi 28 novembre 2018 Voilà vingt ans que le duo américain Adult dispatche sa bonne parole, entre electro-punk, darkwave, et techno analogique. Vingt ans que le couple Nicola Kuperus et Adam Lee Miller trace sa route, sans interruption. Leur passage à Paris était une excellente occasion pour voir ce que ces deux

PHONECIAN DRIVE s/t

Ces bruxellois ont repris une vieille tradition des seventies, très en vogue chez les groupes krautrock, psyché ou prog de l’époque (mais souvent oubliée depuis) : tourner son regard, et surtout ses oreilles, vers les Balkans et le Moyen Orient. Ce sont ainsi les mélodies de Oud et les effluves de darbouka qui imprègnent merveilleusement

DES PLUMES & ELLE (Salomone)

BD. Jusque là on connaissait surtout Paul Salomone comme le dessinateur de L’homme qui n’aimait pas les armes à feu, série scénarisée par le souvent génial Wilfrid Lupano (la suite de son hilarant Traquemage ne va d’ailleurs pas tarder à sortir…). Mais notre homme avait des envies de poésie et d’escapade graphique nocturne cachées : il

SAVAK beg your pardon

Deuxième album pour ce trio américain qui nous avait forte impression avec son premier opus (« Cut-Ups ») sorti en 2017. On reprend les mêmes, avec toujours autant de noms célèbres dans les contributeurs/invités (la plupart provenant de la scène de Washington DC / Dischord, de James Canty à Michael Hampton), et on continue sur cette lancée