SUR LA
PLATINE

[mg]
RED EYED LEGENDS
wake up, legend

THE RUBIKS
universal satisfaction

FUGAZI
Red Medecine
DEERHOOF
daytrotter sessions
ABJECT OBJECT
demo

[chris]
KYLESA
static tensions
ISIS
wavering radiant
ICY DEMONS

miami ice
NFL3
ride on a brand new time
L'HOMME PUMA

on remplace les yeux cassés

[sullivan]
MONTREAL ON FIRE
Decline and Fall

THE POISON ARROWS
First Class, and Forever
THE THERMALS
Now, We Can See
BELLINIS
The Precious Prize of Gravity
DE ROSA
Prevention

 

chroniques récentes
nos archives
mini-chroniques

KUMISOLO
my love is a cheap pop song
(active suspension)

Echappée du trio The Konky Duet, Kumi la japonaise nous la joue donc solo, et laisse le champ libre à toutes ses envies, sans limite. Elle y chante en français, en anglais et en japonais sur des airs de pop synthétiques. En nous prenant par la main, Kumisolo nous fait partager un trip régressif aussi dérangeant qu'excitant. On navigue un peu perplexe au premier abord, mais on se laisse vite aller devant l'efficacité. Les mélodies ont beau plonger dans le niais ("welson" et "Tactics" en fin d'album en font peut-être un peu trop), les rythmiques insister sur la danse cheap, et le tout flirter avec le mauvais goût 80's, Kumisolo arrive à nous retenir avec un savoir faire pop indéniable (on oubliera quand même la bio ultra-pompeuse, façon CV). Derrière une apparente simplicité, les tubes s'enchaînent et vous donnent indéniablement envie de danser. Comment résister au trippant "Etude pour Kinoko", au cotonneux "Confiance absolue", au délicat "Vodka", au pétillant "dance music", au funky "I know what boys like", au dansant "Satellite song", ou au tubesque "Nasty Boy" ? On y retrouve certains repères que les amateurs de Konki Duet reconnaîtront avec plaisir, ainsi qu'une certaine fraîcheur qui me rappelle par moment un je-ne-sais-quoi d'Electrelane et Stereolab (en plus gaie), le tout remixé version Casio à paillettes, et booster par des rythmiques dansantes. Alors, certes, Kumisolo n'a pas peur du ridicule : prenons pour exemple ce moment d'anthologie où Kumi chante "je t'aime, je t'aime, tu sais, je t'aime, je t'aime, est-ce que toi tu m'aimes ?" sur Cheap Pop Song… Et pourtant, ce passage, aussi mignon soit-il, fonctionne à merveille… De la pure "japoniaiserie"… Irrésistible ! Il représente à lui tout seul cet album, gentillet, presque niais, et pourtant bien efficace (si vous n'avez pas peur de l'écœurement) ! Vous reprendrez bien une petite fraise Tagada ?
[mg]

 

+ voir aussi : The Konky Duet, Stereolab, Cornelius, Electrelane, les Teletubies

 


Pour être chroniqué dans cette rubrique, envoyez vos productions à :
If you want to be reviewed here, send your promotionnal stuff to :
Mathieu Gelezeau - 51, rue Paul Vaillant Couturier
92240 Malakoff - France /
email : positiverage(a)hotmail.com