CINQ BRANCHES DE COTON NOIR (Cuzor/Sente)

BD. Mai 1944. Lincoln, Aaron et Tom rêvaient d’aider à vaincre le nazisme et à libérer l’Europe. Ils s’étaient engagés pour cela. Mais ils sont noirs et l’état major américain les cantonne sur une base secondaire, loin des combats, en Angleterre. Alors quand Lincoln entend parler d’un bataillon entier de chars qui va être constitué

S.O.S. BONHEUR Saison 2 Volume 1 (Desberg/Griffo)

Au cours d’un mariage, Paul, que sa femme trompe régulièrement, rencontre Emilie qu’il ne sent pas heureuse dans son couple. Il décide de la revoir. C’est alors qu’un commissaire matrimonial lui tombe dessus et lui demande, de façon menaçante, d’arrêter de chercher à voir cette femme, lui rappelant, au passage, les liens indissolubles et sacrés

LE MEILLEUR AMI DE L’HOMME (Nicoby/Tronchet)

La situation n’est pas facile. Vincent Renard et sa femme sont en train de se séparer. Mais tant que le divorce n’est pas officiel, sa femme ne veut pas que leur fille, ni quiconque d’autre d’ailleurs, le sache. S’il trahit ce secret, elle refusera la garde de Mathilde à Vincent. C’est le moment que choisit

LE COUP DE PRAGUE (Fromental/Hyman)

Hiver 1948. Le célèbre écrivain Graham Greene se rend en repérages à Vienne pour terminer l’écriture de son scénario du film d’espionnage Le troisième homme. Elizabeth Montagu, qui connaît bien la ville autrichienne, est chargée par la London Films de l’y accueillir et de le guider dans ses recherches. Dés l’arrivée du romancier, elle s’aperçoit

LES WEEK-ENDS DE RUPPERT ET MULOT (Ruppert/Mulot)

En 2014, Le Monde propose à Ruppert et Mulot de faire un strip par quinzaine pour leur supplément Culture et idées du week-end. Jusque là rien de spécial, vous me direz. C’est vrai : beaucoup de journaux incorporent maintenant de la bande dessinée à leurs numéros. Sauf que le strip en question est un peu particulier :

JAMAIS JE N’AURAI 20 ANS (Martin)

Isabel vit à Melilla, ville espagnole enclavée au Maroc. En ce mois de février 1936, le front populaire a remporté les élections générales et a déjà subi une tentative de coup d’état. Les réformes qu’il prévoit concernant l’armée, l’église et la société en général ne sont pas du goût de tout le monde…Quant à Isabel,

FATALE (Manchette/Cabanes)

Si l’œuvre de Manchette a déjà souvent été transposée en bande dessinée (par Tardi, à plusieurs reprises ou par Cabanes, déjà, avec le diptyque « La princesse de sang », chez Aire libre), cette nouvelle adaptation de Cabanes (secondé par Doug Headline, le fils de Manchette, pour le scénario) n’est pas la moins surprenante ! « Fatale » commence

LES LARMES DU SEIGNEUR AFGHAN (Campi/Zabus-Bourgaux)

En 2010, Pascale Bourgaux est partie en reportage dans un village du nord de l’Afghanistan, chez Mamour Hasan. Un seigneur de guerre ouzbek qui a combattu, avec succès, les russes, puis les talibans, dans sa province, à qui elle rend visite régulièrement depuis 10 ans. Ce récit est en quelque sorte le journal de bord

LES GUERRES SILENCIEUSES (Jaime Martin)

Jaime Martin, comme cela arrive parfois, est en panne d’inspiration. Et il l’avoue ouvertement à ses parents et à ses frères lors d’un repas de famille lorsque ceux-ci lui demandent sur quel projet il travaille. Et s’il parlait du service militaire de son père ? La boutade, lancée ironiquement par sa mère (son mari ne cesse

ABYMES Deuxième partie (Mangin/Malnati)

A peine deux mois après la parution de la première partie, sa suite déboule déjà dans les librairies (et la troisième, dessinée cette fois par Bajram, était annoncée pour fin mars). D’où l’avantage pour un scénariste de travailler avec plusieurs dessinateurs en parallèle ! Je parlais ci-dessus de suite mais le terme n’est pas le plus

ABYMES Première partie (Mangin/Griffo)

C’est décidé : Balzac va lui intenter un procès à ce traitre de Pichot ! Non seulement le directeur de « La Revue de Paris » ne publie finalement pas « La peau de chagrin », son nouveau roman, mais en plus il l’a remplacé par un récit dont il est tout bonnement le personnage principal. Tout juste arrivé à Paris,