BILLY BROUILLARD Les comptines malfaisantes III (Bianco)

8 comptines avaient déjà été dévoilées. Et comme ce sont des comptines malfaisantes, il en existait bien sûr 13 en tout. Les 5 dernières sont donc logiquement proposées dans ce dernier recueil qui vient de sortir par Guillaume Bianco. Des comptines qui tournent cette fois toutes autour des chats (Bianco est dans une période « chats »

ECO 3. La Princesse des Nuages (Almanza/Bianco)

Vous vous rappelez certainement d’Eco, cette petite fille frappée par une malédiction, et de son corps qui se mit à changer subitement : ses jambes et ses hanches qui devinrent difformes, ses fesses plus larges, tout comme ses cuisses, et 2 petites bosses qui avaient pointé le bout de leur nez sur son torse. Eco en

BILLY BROUILLARD Le chant des sirènes (Bianco)

Pour Billy Brouillard, les adultes sont des assassins : ils ont tué l’enfant qui était en eux. C’est pourquoi lui a décidé de ne jamais rejoindre le monde convenu, prévisible et banal des grands, pour pouvoir continuer à voir le merveilleux qui nous entoure : fantômes, sorcières, goules, nymphes ou démons. Pour cela, rien de plus simple :

ECO 2. La bête sans visage (Bianco/Almanza)

Guillaume Bianco a semble-t-il décidé d’alterner les sorties des épisodes des 2 séries sur lesquelles il travaille actuellement. Comme le nouveau « Billy Brouillard » ( « Le petit garçon qui ne croyait plus au père Noël ») était sorti en 2010, 2011 était donc l’année du deuxième épisode d’ « Eco ». Un conte, pour ceux qui ne s’en souviennent