BILLY BROUILLARD Le chant des sirènes (Bianco)

Pour Billy Brouillard, les adultes sont des assassins : ils ont tué l’enfant qui était en eux. C’est pourquoi lui a décidé de ne jamais rejoindre le monde convenu, prévisible et banal des grands, pour pouvoir continuer à voir le merveilleux qui nous entoure : fantômes, sorcières, goules, nymphes ou démons. Pour cela, rien de plus simple :