PRETTIEST EYES Looks

Et dire que certains ont décrété la mort du rock! Putain, c’est qu’ils n’ont pas écouté The Prettiest Eyes alors ! Basé à Los Angeles, ce trio nous balance ici à la gueule 9 morceaux de punk-garage-noise psychédélique bien givrés servis avec un son crade, brut de fonderie, de rigueur. Délicieux. La plupart du temps, la

MIRANDA growing heads above the roof

Sorti à la base par le groupe en 2009, cet album ressort en 2011 sous pavillon From Scratch. Pour ceux qui ne connaissent pas ces italiens, ça joue plutôt du côté du foutraque dansant, bordel semi-organisé et post-punk pour clavier. D’ailleurs, de claviers, il en est fortement question ici tant les guitares sont reléguées au

BLACK EYES s/t

Dischord semble reprendre du poil de la bête ces derniers temps. Le label de Washington DC semble rejouer son rôle de défricheur. Après les découvertes, coup sur coup, des excellents Q and not U ou El Guapo, c’est au tour de Black Eyes de sortir de l’anonymat. Et c’est encore Ian MacKaye qui produit. Ce