BLAST 3. La tête la première (Larcenet)

Si l’on ne sait pas par où commencer une chronique, il y a toujours ce « truc » d’écriture que l’on peut utiliser : parler de ce que l’on a ressenti à la lecture du livre. Et en ce qui concerne ce tome 3 (et toute la série d’ailleurs), cela simplifie alors de beaucoup les choses : oubli de