KRAA 2. L’ombre de l’aigle (Sokal)

Klontown est un village aux confins du Malaskar, territoire situé entre Sibérie et Alaska. Le climat y est rude et les quelques pionniers qui arrivent jusque là survivent de la vente de peaux. Néanmoins, son maire, William Klondike, a bien l’intention de tirer profit de ses richesses souterraines (en minerais de toutes sortes mais aussi

HABIBI (Thompson)

On avait cru comprendre avec les 600 pages du très autobiographique « Blankets », son récit précédent, que Craig Thompson n’était pas du style à faire les choses à moitié. Mais cette fois-ci, l’auteur américain s’est lancé dans un défi carrément fou, un récit du genre obsessionnel. D’une ambition graphique époustouflante, d’une ampleur narrative incroyable. Pour aboutir

ADIOS MUCHACHOS (Matz-Chavarria/Bacilieri)

Alicia, jeune femme sexy au visage angélique, arpente les rues de La Havane sur son vélo, sac d’étudiante en architecture au dos, à la recherche de la proie idéale. Et quand elle l’a repérée, un touriste au volant d’une belle voiture de sport, elle se poste devant lui, jupe au vent, et lui fait le

LE TUEUR 9. Concurrence déloyale (Jacamon/Matz)

Sous la pression du peuple vénézuélien et de l’opinion publique internationale, les militaires putschistes, soutenus par les américains, ont été contraints de laisser le président Chico Gomez revenir au pouvoir. Un peu plus tard, le gouvernement cubain peut donc reprendre les discussions avec Gomez et les chinois en vue de collaborer à un projet d’exploitation

JULIA ET ROEM (Bilal)

Avec « Julia et Roem », Bilal a décidé d’approfondir l’univers d’après « coup de sang » (nom du dérèglement climatique brutal qui s’est abattu sur Terre) d’ »Animal’z ». Pourtant, si les personnages de ce nouveau récit tentent eux aussi de se réorganiser et de lutter pour survivre sur cette planète complètement dévastée où tout est bouleversé, ils ne connaissent