THE SOFT MOON Criminal

ALBUM. Pochette montrant le visage (dont les différentes parties, tout un symbole, sont morcelées, un peu façon puzzle) de Luis Vasquez en gros plan, album (intitulé Criminal…) de nouveau enregistré, mixé et produit avec Maurizio Baggio en Italie: The Soft Moon reprend ici l’introspection douloureuse là où il l’avait laissée à la fin de son

LEA PORCELAIN Hymns To The Night

Voilà un album qui porte bien son nom tant il annonce franchement la couleur. Hymns To The Night est le genre d’album qui demande de l’attention, qui exige de l’auditeur qu’il revienne vers lui plusieurs fois afin de pénétrer son univers. Car les ambiances post-punk/shoegaze mâtinées d’électro que tisse (nappes de synthés et guitares shoegaze

THE SOFT MOON Deeper

Luis Vasquez va mieux. Mais heureusement qu’il le confie aux journalistes parce qu’on ne peut pas dire que cela transpire de ce nouvel album! Basses lourdes, synthés torturés, rythmiques répétitives, chant qui s’apparente le plus souvent à une complainte dépressive : son post-punk synthétique est sombre et désespéré. Difficile en effet d’entrevoir une petite lueur d’espoir