GUANTANAMO KID (Tubiana/Franc)

BD. « Se trouver au mauvais endroit au mauvais moment »: l’adage ne s’est jamais aussi bien appliqué qu’à Mohammed El-Gorani. Immigré tchadien, avec sa famille, en Arabie Saoudite, le jeune garçon a rapidement compris que les lois racistes saoudiennes (les écoles étaient fermées aux non-saoudiens et la création d’une entreprise ou l’ouverture d’une boutique étaient aussi

LE CHAT DU RABBIN 7. La Tour de Bab-El-Oued (Sfar)

Rien ne va plus à Alger. La mosquée est inondée et l’imam Sfar vient demander à son cousin le rabbin si ses fidèles peuvent venir prier dans sa synagogue. Juifs et musulmans priant à des heures différentes certes mais dans le même endroit ? L’idée plaît bien au rabbin, qui accepte. Mais cette décision va réveiller

LES VIEUX FOURNEAUX 4. La Magicienne (Cauuet/Lupano)

Après 17 dates alignées pour la tournée d’été du Loup en slip, Antoine, réquisitionné pour garder la petite Juliette pendant que Sophie jouait son spectacle de marionnettes, et sa petite fille rentre au bercail. Où c’est le branle bas de combat…Leur petite ville est en effet sens dessus dessous depuis que des écolos se sont

SHI 2. Le Roi démon (Zidrou/Homs)

Le tome d’ouverture de Shi a visiblement été un gros succès public (plus de 20 000 exemplaires vendus) et critique. Ce n’est pas vraiment une surprise pour nous: que voulez-vous, en effet, qu’il arrive d’autre quand vous faîtes se rencontrer l’un des meilleurs scénaristes actuels, Zidrou, dont l’inspiration n’est, apparemment, pas prête de se tarir

CHRONOSQUAD 4. Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes (Albertini/Panaccione)

Idée scénaristique de génie, avec le Chronosquad et ses agents chargés de régler les infractions aux lois encadrant les voyages temporels, rythme très soutenu (on passe ici de l’époque du Dévonien au moyen-âge européen en passant par la révolution française en un clin d’œil), touches d’humour, clins d’œil, dessin vif et expressif: on a déjà

VALERIAN PAR…Shingouzlooz Inc. (Lupano/Lauffray)

« A qui le tour ? », demandait-on à la fin de notre chronique de L’armure du Jakolass, qui voyait Larcenet revisiter l’univers de Valérian à la demande de ses auteurs. Non pour une suite de la série mais pour une figure libre, une relecture le temps d’un one shot. Eh bien, nous avons désormais la réponse : Lupano

CHEVALIER BRAYARD (Zidrou/Porcel)

Quoi de mieux qu’un nouveau Zidrou pour faire passer la pilule de la rentrée un peu plus facilement !? D’autant que le récit nous parle de retour de vacances, euh de croisade pardon, aussi…Mais c’est presque la même chose pour le chevalier Brayard qui s’en revient de Jérusalem après 7 ans passés loin de son château

NATURES MORTES (Oriol/Zidrou)

Vidal Balaguer était l’un des peintres espagnols les plus prometteurs de la fin du XIXe siècle. Pourtant, il ne parvint jamais à vivre de son art et a fortiori à être célèbre. Doué mais rêveur, Balaguer était criblé de dettes (il passait son temps à essayer d’échapper à l’ignoble Herzog, un usurier) mais a pourtant

GERARD Cinq années dans les pattes de Depardieu (Sapin)

A l’origine, il y a le tournage d’un documentaire, Retour au Caucase, dans lequel Depardieu devait arpenter l’Azerbaïdjan avec comme fil rouge un livre d’Alexandre Dumas écrit en 1855 et illustré par un peintre, Jean-Pierre Moynet, qui avait accompagné le romancier français dans son périple. La boite de production a donc eu l’idée de demander

SHI 1. Au commencement était la colère (Zidrou/Homs)

En plus de nous proposer régulièrement de très bons récits, Zidrou présente un autre avantage : celui de nous faire découvrir la nouvelle génération de dessinateurs espagnols. Même si Homs (avec qui il signe cette nouvelle série), grâce à son travail sur Millénium, est déjà reconnu en France, notre homme a en effet déjà confié, depuis

GUS 4. Happy Clem (Blain)

8 ans que l’on n’avait pas eu de nouvelles de Gus et sa bande ! Et il s’en est visiblement passé des choses pendant tout ce temps car, surprise !, on retrouve notre héros dans un sale état mental au début de ce tome 4 : suffocant de panique à l’idée de monter au braquage, se sentant incapable