LUNE L’ENVERS (Blutch)

Blutch fait partie de ces quelques auteurs, rares finalement, avec lesquels on peut s’attendre à tout tant leur goût pour l’expérimentation les rend imprévisibles. On l’avait, en ce qui nous concerne, laissé sur une impression mitigée avec « La beauté » (chez Futuropolis) alors qu’il nous avait enchantés quelques mois auparavant avec « C’était le bonheur », excellent récit

LES COBAYES (Benacquista/Barral)

Un nouveau laboratoire pharmaceutique, Scott-Dumaz, vient de créer une nouvelle molécule appartenant à la famille des anxiolytiques, le M2 C2 T. Pour aborder la phase II de l’expérimentation clinique de ce médicament révolutionnaire (non-perturbant, il n’entraîne aucune altération de la conscience, ni de somnolence ou de dépendance), le docteur Mermont a besoin de 3 testeurs

LA MONDAINE Tome 1 (Zidrou/Lafebre)

Aimé Clouzeau bosse au quai des orfèvres. Il était inspecteur à la Crim et vient de demander sa mutation un étage en dessous, à la « Mondaine ». Drôle de décision pour un jeune homme encore vierge à 28 ans ! D’autant que dans les années 30 on en voit des vertes et des pas mûres à la

SAVEUR COCO (Dillies)

Jiri et Pôlka habitent une modeste maison faite de bois et de terre dans un pays chaud et aride. Les 2 amis, assoiffés, passent leur temps sur le toit à observer le ciel, espérant l’arrivée de nuages. Mais un beau jour, lassés d’attendre, ils décident de partir pour aller là où il pleut. Armée d’une

TYLER CROSS (Nury/Brüno)

Le contrat semblait tranquille. CJ avait ferré le poisson, Tony Scarfo, et l’avait ramené chez elle. Son copain lui avait ensuite fait cracher le morceau : ils savaient maintenant où les mexicains devaient lui livrer les 20 kilos d’héroïne pure le soir même. Il ne restait plus qu’à les attendre bien gentiment et à récupérer la

PACO LES MAINS ROUGES 1.La Grande Terre (Vehlmann/Sagot)

Patrick Comasson va embarquer pour la Guyane. Il a échappé à la guillotine mais arrivé à Cayenne, il va rapidement comprendre que cette perpétuité là, ce n’est pas vraiment mieux. Pour survivre (l’espérance d’un « fagot », d’un forçat, n’y dépasse pas 5 ans…), il va lui falloir apprendre vite, très vite ! A se procurer un « plan »

OTAKU BLUE 2. Obsessions (Marazano/Kerfriden)

Quoi de mieux que de rencontrer Buntaro –légende vivante dans le milieu que quasiment personne n’a réussi ne serait-ce qu’à apercevoir- quand on prépare une thèse sur les Otakus, vous savez ces japonais obnubilés, voire obsédés, par une passion unique : collectionneurs obsessionnels de figurines ou de mangas, jeunes filles s’habillant et se coiffant comme

LE CLIENT (Zidrou/Man)

On ne l’arrête plus ! Quelques semaines seulement après « Le beau voyage », Zidrou est déjà de retour avec « Le client » pour, cette fois, nous proposer une plongée, sans fard, dans le monde de la prostitution. Cette plongée, c’est surtout Augustin Mirales qui va en faire l’expérience. Notre homme s’est en effet mis en tête de sortir

CELLULE POISON 5. Comptines (Astier)

Claire s’est sorti des griffes de Zani le proxénète. Elle est revenue de l’enfer. Vivante. En apparence… Car à l’intérieur, elle est détruite. Elle revit sans cesse les viols répétés de son geôlier. Comment oublier la torture et la douleur qu’il lui a infligées alors que sa petite Nada est là, à ses côtés, pour

LE BEAU VOYAGE (Zidrou/Springer)

Zidrou n’en finit plus de nous surprendre et de nous épater ! Après l’histoire d’amour inattendue de « La peau de l’ours », la folie et l’horreur de la guerre dans « Folies Bergères », avec « Le beau voyage », il a cette fois décidé de nous conter une renaissance. Belle et bouleversante à la fois. Celle de Léa. Dont la

SOUVENIRS DE L’EMPIRE DE L’ATOME (Smolderen/Clérisse)

Nous sommes dans les années 50. Paul travaille au Pentagone. Eminent spécialiste de l’Asie, où il a vécu enfant, son apport sur le sujet est évident. Pourtant, ses supérieurs commencent à s’inquiéter : ces derniers temps, il montre une étrange distraction au travail et ses synthèses s’en ressentent. Sur son bureau, ils ont même retrouvé des

LES FOLIES BERGERE (Zidrou/Porcel)

Les Folies Bergère : voilà comment les soldats de la dix-septième compagnie d’infanterie ont renommé leur unité. Parce qu’ils se sont juré de tous y fêter la fin de la guerre. Histoire aussi d’oublier les montées au combat, baïonnette en avant, et les copains tombés après quelques mètres seulement, les membres parfois déchiquetés ; les obus qui

LA MANO 2. Bologne (Thirault/Pagliaro)

A la fin du premier tome, on avait laissé Raffaella partir précipitamment pour Bologne après un coup de fil lui annonçant la mort d’Aristo. Au début de « Bologne », Piero et Dina l’amènent dans une cave où c’est un Aristo bien vivant qui la prend dans ses bras et l’avise qu’ils vont entrer, elle et lui,

BLAST 3. La tête la première (Larcenet)

Si l’on ne sait pas par où commencer une chronique, il y a toujours ce « truc » d’écriture que l’on peut utiliser : parler de ce que l’on a ressenti à la lecture du livre. Et en ce qui concerne ce tome 3 (et toute la série d’ailleurs), cela simplifie alors de beaucoup les choses : oubli de