SQUARE EYES (Mill/Jones)

BD. Dans un futur plus ou moins lointain. Fin sort enfin de ce centre mais est toujours aussi désorientée. Depuis son « accident », elle ne se souvient plus de rien. En plus, elle n’est plus habituée à être dans le monde normal. Son profil a été suspendu et elle ne peut donc plus se connecter au

MANGEZ-LE SI VOUS VOULEZ (Gelli/Teulé)

BD. Un beau jour d’été 1870. Alain de Moneys se prépare pour aller à la foire d’Hautefaye, un village voisin. Ayant récemment été élu adjoint au maire il espère y voir certaines personnes pour régler quelques problèmes avant son départ pour le front. Lui le bien né aurait pu payer un miséreux pour échanger son

LOVE CORP (Personne/Lilas Cognet)

BD. Vous en avez assez des ruptures amoureuses qui font mal ? Vous n’avez plus envie de perdre votre temps à chercher l’âme sœur alors qu’il n’y a qu’une chance sur un million de la trouver ? Alors le Love Corp est fait pour vous ! Mis au point par un scientifique, le professeur Léglise, le Love Corp

TOAJENE (Bozzetto/Panaccione)

BD. Un microbe s’ennuie dans son univers microscopique. Il est seul. A longueur de journée, il saute de branche en branche et de caillou en caillou pour passer le temps. Et les organismes qui l’entourent ne sont d’aucune aide : ils sont trop bêtes pour faire ses additions et ne partagent aucune de ses interrogations existentielles :

OPEN BAR 2e tournée (Fabcaro)

BD. Un homme qui n’ose pas dire à la femme qu’il a invitée à manger au restaurant qu’elle s’est mis une cuisse de poulet sur la tête : une trottinette qui passe sur le lit d’un couple sur le point de faire sa nuit ; un élève qui se fait réprimander par sa maîtresse parce qu’il a

LE CULTE DE MARS (Mobidic)

BD. Dans le futur. Une fois les ressources de la Terre épuisées, les Humains n’eurent d’autre choix que de partir. Les plus fortunés purent se réfugier sur Mars, qu’ils avaient pour objectif de terraformer. Ils laissèrent les autres sur Terre, leur promettant de revenir les chercher plus tard. Mais ils ne revinrent jamais. Notre planète,

L’EVEIL (Zabus/Campi)

BD. C’est ce que l’on aime le plus avec la BD (et plus généralement avec toutes les formes artistiques) : quand on se prend une claque sans l’avoir vue arriver. Et c’est exactement ce qui s’est passé avec L’Eveil. Que l’on a lu par hasard, curieux. Car en fait, si on avait déjà entendu parler de

HORS-SAISON (Sturm)

BD. 2016, Etats-Unis. La campagne des élections présidentielles bat son plein. Et le résultat est plus indécis que jamais. Mark sait qu’il s’agit là d’un tournant pour son pays mais il a du mal à s’intéresser autant qu’il le voudrait à cet événement. Ouvrier en bâtiment, il doit en effet bosser comme un fou pour

LES OISEAUX NE SE RETOURNENT PAS (Nakhlé)

BD. Des rues en ruines, le désespoir partout, la guerre qui détruit les cœurs : les Ténèbres recouvrent le pays d’Amel. Alors quand la famille Hudhad décide de fuir, ses grand-parents décident de leur confier l’orpheline, avec un faux passeport et de l’argent. D’abord passer la frontière puis aller à Paris. Et garder espoir et ses

LES METAMORPHOSES 1858 (Ferret/Durand)

BD. Alors qu’Aristote les croit morts sur l’île de Colom, tués par les monstres créés par Del Aguila, Joseph et Costantenus se rendent dans la clinique de ce dernier où ils découvrent comment la folie de celui-ci a été manipulée par l’Architecte, qui l’a obligé à continuer ses expérimentations sur des humains pour pouvoir garder