JOAN AND THE SAILOR Home storm

En voilà un disque compliqué : chaque morceau recèle d’éléments qui charment et d’autres qui dérangent. Et ça, presque dans la même seconde. Ça chante trop à mon goût, cette voix schizophrène alterne les accents de langues non maternelles à un timbre susurré/cassé à la Emiliana Torrini puis explose en mode lyrique moins convaincant. Il