FLEUVES NOIRS respecte-moi

ALBUM. Noir, c’est clair que ce fleuve l’est. Comme une eau trouble qui coulerait dans une zone inconnue, loin de toutes civilisations. Dès « Jean Roulin », le premier morceau, les lillois nous entrainent dans un univers unique. Ça commence avec une ambiance sombre et flippante, à la limite de l’indus, rythmique implacable qui rentre (deux anciens