DIE! DIE! DIE! Form

Les deux premiers albums de ce groupe néo-zélandais, passés malheureusement bien inaperçus dans notre pays, contenaient déjà toutes les qualités requises pour rester en bonne place dans notre discothèque. Le trio dont le nom morbide sonne étrangement comme un refrain pop apportait alors une fraicheur étonnante avec son post-punk aux relents noise. Abrasif, cinglant, et