LES BRULURES (Zidrou/Bonneau)

BD. Le corps d’une prostituée a été retrouvé, mutilé. Un second corps, brûlé celui-là, ne tarde pas à faire son apparition. L’inspecteur Ndiaye avance à tâtons dans cette enquête car il ne peut pas vraiment compter trouver de l’aide dans l’entourage de ces filles : les prostituées, tout le monde s’en cogne ! Heureusement, à la piscine,

LE RETOUR (Duhamel)

Cette île l’a vu naître puis grandir. Mais pas seulement. Sa beauté sauvage a façonné son inconscient. Son volcan, surnommé le dragon, est au coeur de son Oeuvre. Alors quand Cristobal revient sur son île, après un exil de plusieurs années qui l’ont consacré comme l’un des plus grands artistes contemporains au monde, et qu’il

LE CARREFOUR (Charlet/Floc’h)

Elias Baumer est enquêteur assureur. En ce mois de mai 68 rythmé par les grèves et la pénurie d’essence, il décide de se rendre à Yvette-sur-Loing, pour étudier de plus près un carrefour qui a été le théâtre de nombreux drames de la route ces dernières années. A tel point qu’on l’appelle le carrefour de

THE TIME BEFORE (Bonin)

Walter Benedict est photographe professionnel. Un soir qu’il rentre chez lui à Manhattan, il aide un vieux monsieur agressé par 3 voyous. Reconnaissant, le vieil homme lui offre un pendentif pour le remercier. Pas n’importe quel pendentif, un talisman qui a un pouvoir, lui assure-t-il : celui d’aider celui qui le possède à réussir sa vie !

LE POSTELLO (Richez/Winoc)

Stéphane est passionné d’Art. Il aimerait faire l’école du Louvres. Mais en attendant il donne un coup de main à monsieur Robert, un expert en antiquités, pour gagner de quoi vivre. Sa première affaire, un minotaure de Cocteau et un combat de coqs d’Ernest Pignon, lui rapporte 30 000 francs. Avec ce petit pactole, il décide

CASES BLANCHES (Runberg/Martin)

Tout semble aller pour le mieux pour Vincent Marbier ! Après avoir sorti une dizaine de bds qui n’ont eu que peu de succès, le tome 1 du « Sentier des ombres » a cassé la baraque ! Plus de 100 000 exemplaires vendus ! Son éditeur, Rivages, est bien sûr enchanté et a prévu de sortir un premier cycle comprenant

MERCI (Zidrou/Monin)

Merci. Merci Zylberajch. Oui, c’est bien le nom qu’elle porte…Parce que sa mère l’a eu vraiment sur le tard. Merci, donc, est au tribunal des enfants de Bredenne. La jeune ado a fait la bêtise de trop : un tag (« Le Parmentier gros pd ») sur la maison de son prof de maths qui l’avait obligée

LLOYD SINGER 7.1985 (Brunschwig/Martin)

Pour sauver Esther de son anorexie sévère, sa psychologue a proposé aux 4 enfants Singer de suivre une thérapie collective pour tenter de comprendre ce qui a amené la sœur cadette de Lloyd à s’en prendre à son corps de façon aussi extrême. Les séances sont dures pour tout le monde et notamment pour le

CLANDESTINO 1. Noël au paradis (Marazano/Bufi)

Marazano s’est, au fil du temps, taillé une solide réputation de scénariste de thrillers bien addictifs. On se souvient, pour notre part, d’un « Genetiks » dessiné par Ponzio (et paru chez Futuropolis) bien manipulateur et bluffant. Avec « Clandestino », il reste dans un registre assez proche, même si, cette fois, l’anticipation n’est pas scientifique mais politique. Il

LLOYD SINGER 7. Psychothérapie (Brunschwig/Martin)

Tout juste libéré des griffes d’un drôle de serial killer, la chanson douce, Lloyd Singer doit se rendre au chevet de sa sœur, anorexique, qui est en train de se laisser mourir. Sa psychologue estime qu’il n’y a qu’une solution pour qu’Esther s’en sorte : que les 4 frères et sœurs s’engagent ensemble dans une psychothérapie

LES AMES NOMADES 1.Canal (Merle/Tefenkgi)

Jules est au point mort dans sa vie. Sans travail, largué par sa fiancée (la fille de son ancien patron…), il vit depuis dans une caravane, de système D et de petites magouilles. Et passe son temps à rêver à une autre vie, ailleurs. Alors quand il tombe par hasard sur une bande de clandestins

LLOYD SINGER 6. Seuls au monde (Brunschwig/Neuray)

A la fin de l’épisode précédent, on apprenait que « La chanson douce », ce serial killer qui défigure ses victimes avant de les tuer, n’était autre que Diana Reed, la femme, et non la mère !, de Mark, qui était jusqu’à lors le principal suspect. Une tueuse qui a kidnappé Lloyd Singer juste avant d’être démasquée avec