LES CAHIERS RUSSES (Igort)

On connaissait le Igort féru de roman noir, avec l’excellent « 5 est le numéro parfait » (chez Casterman) ou « La ballade de Hambone » (avec Marzocchi, chez Futuropolis) ou mélomane averti (un goût notamment visible dans son diptyque « Fats Waller », avec Sampayo, également chez Casterman), et bien il faudra désormais s’habituer à un Igort plus engagé. En