LE SINGE BLANC Aoûtat

Le Singe Blanc a toujours eu un pète au casque. Et ce n’est pas parce que ce disque se présente dans une pochette sublime, dessinée par Lilas, que les choses se sont arrangées. Pour ce troisième album, leur cas semble même s’être aggravé. Groove absurde, funk démembré, hurlements abracadabrantesques, furie démoniaque, post punk mongoloïd, onomatopées

LE SINGE BLANC Bai-Ho

Revenu de son magma psychédélique, Le Singe Blanc nous livre donc son second album. Découvertes sur scène, les nouvelles compos du trio laissaient entrevoir un aspect dansant exacerbé du plus bel effet. Et si les trois farfelus restent toujours dérangés du ciboulot, ce second album montre en effet une humeur beaucoup plus joyeuse. Les plans

Read More