LUNE L’ENVERS (Blutch)

Blutch fait partie de ces quelques auteurs, rares finalement, avec lesquels on peut s’attendre à tout tant leur goût pour l’expérimentation les rend imprévisibles. On l’avait, en ce qui nous concerne, laissé sur une impression mitigée avec « La beauté » (chez Futuropolis) alors qu’il nous avait enchantés quelques mois auparavant avec « C’était le bonheur », excellent récit