IDLES : Well Done !

Paris, Trabendo, le 20 avril 2018.   Après un concert complet au Point Éphémère il y a quelques mois, et un disque qui fait le buzz, Idles revenait au Trabendo, évidemment à nouveau à guichet fermer.   Le premier groupe joue malheureusement beaucoup trop tôt pour que je les découvre. Il faut dire qu’il fait

MOANING s/t

ALBUM. Difficile de croire que Moaning sort là son premier album tant ces 10 titres font preuve de caractère et de maturité. L’histoire est belle pour ce trio de gamins (ils ont à peine la vingtaine) de Los Angeles. Remarqués par Alex Newport qui leur propose de les enregistrer, Moaning se voit dans la foulée

METZ Strange Peace

Quand on entre sur le territoire de Metz, on sait ce que l’on vient chercher : une section rythmique qui pilonne, un chant hurlé et des riffs de guitare qui vrillent le cortex (les larsens, de rigueur, c’est cadeau). Et de ce point de vue là, on n’est pas déçus par ce troisième album, agressif et

REPETITOR gde ces

Deux filles, un gars, et une vieille BMW jaune décrépie. L’une tient une carabine, l’autre est au volant, lui porte un jogging deux bandes. Vous voilà prévenus, ce trio de Belgrade, Serbie, est du genre freaks, la guitare qui dégouline de distorsion, et l’ambiance flippante. A mi-chemin entre post-punk sombre et frappes punk noise, Repetitor

METZ II

Un rapide coup d’œil à la pochette… Cool : l’esthétique est la même que pour l’album précédent ! Parce qu’il faut être clair : tout ce que l’on espère, c’est que ce II soit dans la continuité de son prédécesseur et que l’on se prenne, de nouveau, une bonne claque punk-noise. Le temps de mettre la galette dans

ROOM RUNNER Ideal Cities

Deux stickers sur la pochette cartonnée lors de l’achat : un du disquaire « tuerie grunge » et un autre du label qui disait un truc du genre « oui on connait Nirvana mais faites un effort… » donc rétablissons le truc direct. Oui c’est une tuerie grunge et oui il y a bien le même petit brin de