UNSPKBLE Friction

MAXI. Si « Irreversible« , le premier titre, laisse encore entendre quelques réminiscences post-hardcore dans les refrains scandés (qui reviendront ici ou là), il sera bien difficile à ce quatuor montpelliérain de cacher leur référence principale, dont le nom du groupe lui-même est tiré. Je veux bien entendu parler de Killing Joke (première période), dont ce premier

ULTRACOÏT sex church

ALBUM. Ah, qu’il est loin le temps des premiers concerts déguisés en verge. Aujourd’hui, le gang parisien livre son premier véritable album. Et si les textes n’ont pas changé, on y parle toujours uniquement de sex (concept oblige), la musique, elle, s’est envolée à des années lumières de la blague potache. D’ailleurs « envolée » n’est sans