THE JOHN-PAULS forget to remember to forget

Derrière cette jolie pochette aux tons lumineux ne pouvait se cacher qu’un groupe indie-rock, simple et catchy. Ceux là viennent d’Austin, Texas, et nous rappellent que l’été n’est plus très loin. Dix morceaux sympathiques envoyés sans disto, à deux voix, avec ce qu’il faut de grinçant et de nuageux pour les sortir des mélodies pop.

LE VILLEJUIF UNDERGROUND heavy black matter

Après un album sorti en juin chez SDZ records, les comiques du Villejuif Underground remettent le couvert en sortant un EP sur le prolifique label Born Bad. Le Villejuif Underground, c’est la rencontre entre trois frenchies de Villejuif (anciens Geto Tropic) et Nathan Roche, australien touche à tout de Townsville, exilé en région parisienne. Le

BRIAN JONESTOWN MASSACRE my bloody underground

Emmené par le charismatique Anton Newcombe, et sorti de l’anonymat par l’excellent documentaire Dig!, The Brian Jonestown Massacre a toujours été un groupe de branleurs irrévérencieux… Et, avec ce nouvel album, le groupe ne dérogera pas à la règle. L’auditeur sera prévenu… Mais leur chanteur-guitariste (seul membre originel) a beau être égocentrique, violent et toxico,

Read More