VvvV « the wreck »

ALBUM. Deuxième album pour ce duo bordelais, et le propos se précise. Si les claviers analogiques sont toujours aussi bien maîtrisés par ces anciens rockeurs, leur new-wave / electro-pop se concentre sur son aspect le plus accessible, mais pas le moins sombre ni le moins intéressant. Une alchimie mainte fois démontrée par Depeche Mode par

VvvV st

Orgue un peu flippant en introduction. On a l’impression d’entrer dans une église. On ne sait pas trop à quoi s’attendre. Il faut dire que le gars de la pochette, vieux fusil en main, ne fait pas dans l’accueillant. Puis les rythmiques 80’s entrent en jeu. Les synthés analogiques lâchent leurs mélodies. Ces deux bordelais