GRAMERCY PARK (de Fombelle/Cailleaux)

BD. 1954. Une française, ex-danseuse, sur le toit d’un gratte ciel new-yorkais. Un filet de protection sur la tête, elle s’occupe de ses ruches. Et observe aussi. Beaucoup. L’appartement, quelques étages en dessous, en face. Celui de Monsieur Day, organisateur de combats de boxe et gérant de clubs de musique. C’est pour cela que Madeleine

PETER KERNEL The Size of the Night

Album. Libre. C’est le premier mot qui vient à l’esprit quand on pense à Peter Kernel. Un groupe libre. Parce qu’il a son propre label. Et peut travailler à son propre rythme. Libre de réaliser un fantasme électro-pop avec Camilla Sparksss. Libre de mettre leur chat ou leur chien sur la pochette de leurs albums.

LE SCULPTEUR (McCloud)

BD. David Smith est assis dans un café. Seul. Il boit whisky-bière sur whisky-bière. Pour oublier ses échecs répétés et son incapacité à tenir la promesse qu’il a faite à son père avant qu’il ne meure: se faire un nom dans le monde de l’Art. Mais David a beau être un sculpteur doué, il est