LE JOUR OU J’AI RENCONTRE BEN LADEN (Dres)

BD. Quand il travaille, Jérémie Dres aime écouter des podcasts. Une fois, l’un d’eux parlait de Mourad Benchellali et Nizar Sassi, 2 jeunes français de Vénissieux partis dans l’Afghanistan des Talibans quelques mois avant les attaques du 11 septembre 2001. Des jeunes qui n’étaient pourtant pas plus religieux que cela : ils travaillaient, allaient en boîte et avaient des copines. Alors il a voulu comprendre ce qui les a poussés à aller s’entraîner dans des camps afghans pour faire le djihad contre les « ennemis » américains et européens et a donc pris contact avec eux pour entendre leur histoire et la raconter dans Le Jour où j’ai rencontré Ben Laden

D’un trait simple (et presque enfantin) mais fluide et très lisible, il met ainsi en scène ses différentes rencontres avec les 2 hommes ainsi qu’avec Monsieur X, un ex-agent américain spécialiste d’Al Qaida, pour retracer leur parcours tout en nous éclairant sur le fonctionnement de l’organisation terroriste, ses filières, son mode de recrutement ou ses liens avec les Talibans. Il suit aussi Mourad Benchellali lors de ses interventions auprès d’élèves dans des lycées pour leur raconter son expérience et leur expliquer, au passage, ce que cache vraiment les prêches de certains imams et les sensibiliser au problème de la radicalisation. Car lui comme Sassi aimeraient éviter que des jeunes se fassent avoir comme eux par la propagande de certains croyants dans les cités…

Si Benchellali et Sassi ont déjà raconté leur expérience dans des livres, leur donner une nouvelle fois la parole dans ce long roman graphique (un second tome paraîtra l’an prochain), s’avère une idée fructueuse car rares sont les occasions d’entendre ces français partis en Afghanistan, ou plus récemment en Syrie, faire le djihad pour Al Qaida ou Daesh. Un livre captivant qui nous plonge de façon claire (il est très documenté) et très vivante dans l’histoire récente de l’Afghanistan, qui n’en a malheureusement visiblement pas encore fini avec les tragédies…

(Récit en 2 tomes, 192 pages pour le tome 1 – Delcourt)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.