ESPRITS & CREATURES DU JAPON (Hearn, illustré par Lacombe)

BEAU LIVRE. Benjamin Lacombe continue d’alterner, dans la collection Métamorphose de Soleil, les livres en lien avec ses 2 grandes passions: le Japon et Poe. Ainsi, après avoir illustré un second tome (magnifique) de Les Contes Macabres l’an dernier, il sort, cette fois, une suite à Histoires de Fantômes du Japon intitulée Esprits & Créatures du Japon, dans laquelle il poursuit son hommage à l’œuvre de Lafcadio Hearn. Un britannique qui tomba amoureux du Japon (en plus de se marier à l’une de ses habitantes…) et de sa culture quand il y arriva en 1890. Ecrivain et journaliste, Hearn s’ingénia à ensuite la faire découvrir en occident à travers ses livres mêlant descriptions, histoires entendues ici ou là et contes et légendes mettant en scène des Yokaï (esprits, fantômes ou créatures divines apparaissant parfois aux yeux des hommes…) que lui racontait sa femme. Lacombe a ici sélectionné 9 de ces histoires pour les illustrer de son travail graphique virtuose habituel. Un dessin techniquement impressionnant, très léché, dont le côté ambivalent (beau et un peu enfantin mais avec un je ne sais quoi d’étrange et d’inquiétant) sied parfaitement à l’entre deux (réalité et imaginaire, monde humain et monde divin, poésie et matérialité…) de ces légendes. Comme dans L’Histoire de Saule vert, une belle et étrange histoire d’amour, entre un jeune samouraï, Tomotada et Aoyagi, une fille de modestes paysans habitée par l’âme d’un arbre, le saule vert du titre…

Si notre préférence va à son travail d’illustration de l’œuvre d’Edgar Allan Poe, on doit tout de même concéder qu’ Esprits & Créatures du Japon, dont l’édition, fidèle à la réputation de la collection, est une nouvelle fois particulièrement soignée et superbe (très belle impression, signet, pages transparentes, façon calques, faisant apparaître des fantômes sur la page du dessous, jeux de Yokaï en bonus…), est une magnifique invitation à découvrir les contes et légendes japonais…

(Recueil de récits courts illustrés, 172 pages – Métamorphose)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.