LA PETITE REINE (Servais)

BD. Dans une petite ville du nord, peut-être dans les Ardennes. Les élections approchent. Alors que Marcel Clément, le maire en place, est bien parti pour être une nouvelle fois réélu, 2 événements vont subitement monter la population contre lui et changer la donne. Primo, Raymakers, le directeur de l’usine chimique locale qui emploie la moitié de la ville, décide de se présenter face à lui. Et, surtout, le petit copain de Diane, sa fille cadette, est retrouvé mort, le corps criblé de 800 dards d’abeilles. Et comme l’apiculture est la grande passion de la famille Clément (notamment de la fille aînée, Aude, par ailleurs asociale), les habitants ont vite fait de désigner le maire comme le responsable de cette tragédie…

Quelle riche idée de ressortir La Petite reine en intégrale noir et blanc! Une version qui va comme un gant à ce polar sombre et mystérieux qui flirte avec le fantastique. Amoureux de la nature, Jean-Claude Servais a réussi à écrire là un scénario qui mêle abeilles et manigances politiques. Et la nature, omniprésente (Servais la dessine avec beaucoup de soin et d’admiration, notamment les abeilles), est loin d’être juste un décor: elle est au contraire ici utilisée comme révélatrice de la folie des Hommes: jalousie, soif de pouvoir, besoin de vengeance…Car si, habilement, l’auteur nous laisse croire pendant une bonne partie du récit, que les abeilles, contrôlées par les Clément, obéissent à leurs injonctions pour attaquer leurs ennemis, la vérité s’avère plus réaliste et terre-à-terre…

Initialement paru en 1992, le récit, à la construction narrative classique mais parfaitement maîtrisée, tient en haleine jusqu’au bout, en floutant astucieusement les frontières entre réalité et surnaturel. Un roman graphique noir dont le superbe travail graphique (l’encrage, un véritable travail d’orfèvre, fait ressembler certaines cases à de véritables gravures!) est parfaitement mis en valeur par cette très belle nouvelle édition !

(Intégrale noir et blanc, 112 pages – Dupuis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.