LES 5 TERRES 5. L’Objet de votre haine (Lereculey et Poli/Lewelyn)

BD. Les émissaires envoyés par Leina, la mère du roi, ont réussi à reprendre Astrelia des griffes du chien Kirill et naviguent vers Angléon. Pendant ce temps, dans la capitale, la révolte gronde chez les étudiants de l’université. Après un vote, ils décident d’œuvrer clandestinement au renversement du régime en place…Mais le roi Mederion a un autre problème, de taille, à régler: les otages des grandes familles des 5 Terres qui ont décidé de s’évader en passant par le réseau souterrain de la cité…

Habituellement, on n’est pas très friands des séries à rallonge qui s’étalent sur des tomes et des tomes. Parce que quand un nouvel épisode sort, on a souvent oublié ce qui se passait dans le précédent. Et parce que, il faut bien le dire, l’inspiration a tendance à se diluer avec le temps. Mais Les 5 Terres est l’exception qui confirme la règle. Déjà, parce que Delcourt a mis en place une organisation à l’américaine, avec une grosse équipe sur le projet, chacun étant chargé d’une partie précise du travail: scénario (avec 3 personnes pour le mener à bien!) bien sûr, travail de recherche des personnages, décor, couleurs…Ce qui permet à Lereculey, dessinateur principal, de se consacrer entièrement au dessin des personnages. Et à l’éditeur de proposer une vraie continuité de lecture en sortant un nouveau tome chaque trimestre! Mais aussi parce que l’essoufflement ne semble pas guetter les scénaristes! A la façon d’un Game of Thrones (série avec laquelle Les 5 Terres a beaucoup de points communs, sans toutefois la copier), chaque tome apporte son lot de rebondissements et parvient à surprendre, l’intrigue s’en trouvant à chaque fois relancée. C’est de nouveau le cas ici, avec ce tome 5, dans lequel on suit, comme depuis le début, plusieurs intrigues secondaires (la tentative d’évasion des otages, le projet de révolution des étudiants ou le sort d’Astrelia, totalement livrée à elle-même) en parallèle avec l’intrigue principale: Mederion et l’exercice du pouvoir, très pragmatique, le jeune tigre continuant d’habilement manipuler son entourage (y compris Térys, devenu l’ombre du roi, qui croit encore pouvoir réformer le régime…) pour parvenir à ses fins. Bref, alors que le prochain épisode (dont la sortie est prévue en avril!) conclura le premier cycle, la série reste toujours aussi captivante!

(Série, épisodes de 56 pages – Delcourt)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.