WANTED LUCKY LUKE (Bonhomme)

BD. Un avis de recherche a été lancé contre Lucky Luke avec une récompense de 50 000 dollars à la clé ! Du coup, le cow-boy solitaire a bon nombre d’ennemis à ses trousses : Brad Defer, le fils de Phil, revenu venger son père ; Joss Jamon et ses sbires ou encore Dick Dalton, qui aimerait bien épater ses cousins pour faire vraiment partie de la famille. Sans compter les Apaches, bien sûr, qui ne sont jamais très loin…Pourtant, le principal danger pour Lucky Luke vient peut-être d’ailleurs, de 3 sœurs : Cherry la blonde, Angie la brune et Bonnie la rousse qui ont l’air bien décidé à lui mettre le grappin dessus…

Il y a 5 ans, Mathieu Bonhomme se voyait offrir un joli cadeau : la possibilité, pour les 70 ans de Lucky Luke, de réaliser un épisode de LA bande dessinée qui a accompagné sa jeunesse, L’Homme qui tua Lucky Luke, réussi en tous points. Devant le succès, critique et public (120 000 exemplaires vendus quand même…), Lucky Comics a proposé à notre homme de remettre le couvert, avec Wanted, qui suit la même logique que son prédécesseur : l’épisode se fond dans l’univers de la série (graphiquement on retrouve un dessin qui, sans le copier, se rapproche de la ligne claire de Morris et les aplats de couleurs vives typiques de la série) tout en apportant une touche personnelle (le visage de son Luke est d’ailleurs un peu différent) bienvenue. Souvent ludique car Bonhomme s’amuse en fait à creuser des aspects du personnage jusque là restés mystérieux. Dans L’Homme qui tua Lucky Luke, l’auteur se penchait sur la décision du héros d’arrêter de fumer, ici il s’intéresse à un autre aspect de sa personnalité : le fait qu’il soit solitaire et…célibataire. Car si l’on y réfléchit bien, on n’a jamais vu Lucky Luke au bras d’une femme ou ne serait-ce même qu’avoir envie de séduire une beauté…Du coup, Bonhomme a décidé de le mettre sur le chemin de 3 jolies filles, 3 sœurs délurées qui se sont lancées un défi : être la première à faire craquer le « beau mec »…

Un épisode vraiment drôle, une nouvelle fois très réussi, qui dépoussière avec talent cette série mythique.

(Récit complet, 68 pages – Lucky Comics/Dargaud)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.