SAINT-ELME 1. La vache brûlée (Peeters/Lehman)

BD. Franck Sangaré est détective. Une mère l’a engagé pour retrouver son fils qui a fugué 3 mois auparavant. Il aurait été aperçu à Saint-Elme. Quand Sangaré débarque, c’est Dombre qui l’accueille en l’absence de son frère. Elle connaît bien le coin, c’est elle qui va l’épauler sur cette affaire. Qui ne devrait pas poser trop de problèmes car rapidement le duo apprend que le jeune homme a ses habitudes dans une boîte de nuit, Le Mirage, où il deale avec un certain Red Dog…

Après L’Homme gribouillé le duo Lehman/Peeters revient avec une série, cette fois. Saint-Elme. Du nom d’une ville de montagne qui doit sa réputation à son eau de source. Un polar où il semble être question de trafic d’humains, de fugue et de business de drogue. Semble car la série est prévue en 4 tomes et que ce premier épisode s’attache surtout à planter le décor et à présenter les différents protagonistes : le détective Sangaré et Dombre, le fugueur et ses nouveaux associés mais aussi la famille Sax qui a fait fortune grâce à l’eau et contrôle quasiment toute la ville. Sans oublier le frère de Franck qui va devoir intervenir et Morba, qui a sorti la petite Katyé d’un très mauvais pas…Ou Romane, dont on ne sait pas encore quel rôle elle va être amenée à jouer. Mais aussi car les auteurs s’ingénient à laisser pas mal de zones d’ombre…Un récit qui s’annonce bien sombre malgré les couleurs vives en aplat de Peeters car cet épisode d’ouverture est déjà jalonné de bon nombre de cadavres et de secrets qui ne sentent pas très bons…Additionné d’un petit côté étrange qui flotte dans l’atmosphère, avec ces grenouilles mutantes qui pullulent partout en ville et cette vache qui prend feu au beau milieu de la foule…

Alerte, violent et intrigant, ce premier épisode lance parfaitement la série, d’autant que le dessin de Peeters, aussi élégant qu’expressif, est aussi réussi qu’à l’accoutumée. S’appuyant sur des noirs très présents, il souligne parfaitement les aspects sombres et mystérieux du scénario. Vivement la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.