DERNIER SOUFFLE (Martin)

BD. Thierry Martin a eu envie d’autre chose : de liberté graphique avant tout, de se surprendre aussi, bref d’une respiration. Alors, à partir du 4 août 2018, il a décidé de se lancer un défi via son compte Instagram : poster une case, muette !, chaque matin et improviser, à partir de là, une histoire. Il s’est rapidement décidé pour le western, genre qui semblait lui offrir plus de possibilités. Et vite il s’est rendu compte qu’il lui faudrait intégrer des rebondissements pour tenir en haleine ceux qui le suivaient. Petit à petit, Dernier souffle est donc né. Une histoire de vengeance, d’un cow-boy contre un groupe de malfrats emmené par un grand gaillard borgne. Dont on comprendra les raisons au cours du récit. Tout comme le lien qui unit le « héros » et l’indien tué en son absence à travers un flash-back. Un récit crépusculaire, violent et sans concessions que Martin a conclu le 15 mars 2019. Un véritable tour de force narratif car si le scénario est plutôt simple, il fonctionne parfaitement, et permet à l’auteur de relever le défi qu’il s’était fixé : tenir en haleine le lecteur jusqu’au bout. Son travail graphique y est pour beaucoup : le trait, très épuré, peut déstabiliser de prime abord mais allié à des noirs omniprésents et à ces aplats numériques de gris bleu, il crée l’ambiance idoine pour mettre en scène cette vendetta avec brio. Que l’on peut maintenant découvrir et tenir dans ces mains grâce à cette magnifique édition (un format à l’italienne glissé dans un fourreau) signé Noctambule !

(Récit complet, 222 pages – Noctambule)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.