SEUL LE SILENCE (Guérineau/Colin)

BD. Etats-Unis, 1939. Il y a des destins maudits. C’est comme si la mort poursuivait Joseph. Déjà orphelin de père, il apprend que l’une de ses copines a été retrouvée morte, violée…Un cauchemar qui va longtemps hanter Augusta Falls, petit village américain de Géorgie, car 9 mois après, c’est le corps d’une autre fillette qui est retrouvé. Joseph ne peut s’empêcher de se sentir coupable pour ces horreurs, ces crimes contre-nature envers des êtres innocents. Alors avec ses copains ils fondent une sorte de club secret : ils prêtent serment de défendre Elena, la petite Kruger, et les autres filles du coin. Mais que peuvent des adolescents contre une telle violence alors que la police n’a pas le début d’une piste pour retrouver ce serial killer…Une violence qui va continuer à se déchainer et à suivre Joseph, longtemps, même quand il quittera la Géorgie pour New-York…

Comme pour leurs précédentes sorties, les éditions Philéas ont confié à un duo, cette fois Colin et Guérineau, l’adaptation d’un roman, Seul le silence de R.J. Ellory. Un roman particulièrement noir. Etouffant même. D’une violence insondable. Une affaire de meurtres et de serial killer que l’on suit, et c’est l’originalité du récit, indirectement, à travers Joseph, victime collatérale de ce déchaînement du mal qui semble le suivre où qu’il aille. Ne lui laissant jamais assez de temps pour pouvoir oublier et se reconstruire. Car à chaque fois qu’il pense avoir réussi à refaire sa vie, la mort frappe de nouveau. Ses voisins. Sa mère. Sa femme…

Un récit dur qui tient en haleine jusqu’au bout. Ce qui démontre la qualité de l’adaptation de Colin, dont le scénario préserve toute la noirceur et le mystère du roman originel et Guérineau, qui livre ici une très belle partition graphique, à la fois fluide et expressive, dont la mise en couleurs dans des tons sépias rend parfaitement l’ambiance des années 30-40 aux Etats-Unis. Une réussite !

(Récit complet, 112 pages – Philéas)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.