JEWELER Tiny Circles

ALBUM. Ben, on s’est bien fait avoir. Il faut l’avouer. Avoir par ce single, Don’t Cry For Me, clairement accrocheur avec sa jolie ligne de guitare, son chant mélancolique et son petit feeling post-punk amené par les synthés. Qui nous a donné envie de nous intéresser à Jeweler et à leur premier album Tiny Circles. Malheureusement, Don’t Cry For Me est l’arbre qui cache la forêt car derrière il n’y a pas grand chose. En tout cas qui nous touche. A part, peut-être, Trouble (mais dont la fin est gâchée par un solo kitsch façon Muse) qui apporte un peu plus de tension ou Complex Savior et son intro qui rappelle Pinback. C’est assez peu sur 13 morceaux. Car sinon on navigue entre indie-pop neutre et art-rock pas vraiment inspiré (les arrangements ne sont pas toujours du meilleur goût), le tout souvent emmené par un chant haut perché qui a tendance à taper sur les nerfs…

(Autoproduit)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.