Skip to content Skip to footer

HURLEVENT 2. Les Enfants du magma (Duval/Créty)

BD. Le duc de Batz, sa fille Anne et leur équipe ont réussi à tuer le dernier Thyrocéros de l’Hélios afin d’y prélever sa Kherat, une corne nécessaire à la guérison du mal de Van Vliet, dont le roi William est affligé. Mais à quel prix ! Une grande partie des hommes a été dévorée et le duc a été grièvement blessé. Sauvé de justesse par Alceste, un prisonnier qui a survécu 10 ans dans ce bagne naturel des souverains des Hautes Terres depuis 1000 ans et qui y est devenu médecin. Obsédé par sortir de l’Hélios et par se venger, il a accepté de veiller sur le duc jusqu’à la citadelle des solitudes en échange de sa liberté…Mais les orques sont à leurs trousses. Pire, les Enfants du magma, de mystérieux êtres de flammes, gagnent aussi, peu à peu, du terrain…

Après un premier tome d’exposition prometteur, Duval et Créty proposent une suite convaincante. L’effet de surprise lié à la découverte de cet univers graphiquement imaginé par Gaulme et Blanchard passé, Les Enfants du magma parvient, en effet, malgré tout, à conserver l’intérêt du lecteur. Grâce à un rythme soutenu (les attaques des orques, qui veulent punir ceux qui ont tué le dernier Thyrocéros, un animal qu’ils vénéraient, alternent avec celles de ces créatures issues du feu de la Terre, ces fameux Enfants du magma, qui se font de plus en plus menaçants) et à un dessin efficace (le trait de Créty est assez classique et manque parfois de précision mais globalement il fait le job et la mise en couleurs de Jérôme Maffre est très réussie). Mais aussi à ce côté fantastique, inattendu au départ, qui prend de plus en plus d’ampleur dans le récit. Sans oublier les révélations concernant les personnages (notamment la raison de la présence d’Alceste dans l’Hélios) que Duval distille ici ou là pour leur donner de l’épaisseur. Du bon divertissement.

(Série en 3 tomes, 48 pages par épisode – Delcourt)

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.