Skip to content Skip to footer

LA VENIN 5. Soleil de plomb (Astier)

BD. Emily n’a pas vraiment le temps de pleurer Stanley. Alors qu’il vient tout juste d’être inhumé, elle doit rapidement lui faire ses adieux pour aller au bout de sa vengeance. Car il ne reste plus qu’un nom à rayer (sur les 5 qu’elle y avait couché au départ…) sur sa liste pour arriver au bout de son entreprise : celui de William Ward, devenu président des Etats-Unis d’Amérique…Mais elle sait qu’elle peut compter sur l’aide de ses 5 amies pour arriver à ses fins…

Voilà, on y est, au dernier tome…Le juge de paix de toute série. Parce qu’il faut bien sûr apporter des réponses convaincantes à toutes les questions restées jusque-là en suspens. Ce qu’Astier ne parvient pas à faire totalement ici…Bien sûr, Emily, après quelques derniers rebondissements (comme la tentative d’assassinat sur le président…) et autres surprises scénaristiques, comme l’auteur nous en a réservés tout au long de la série, saura, enfin, la vérité. Ce qui s’est vraiment passé ce soir-là dans les sous-sols de l’université de Yale au cours de cette cérémonie satanique de ces fous des Skull &Bones ; pourquoi sa mère a laissé son oncle Michael l’élever au lieu de venir la récupérer ou encore comment son père est devenu président. Mais comme elle, on reste un peu frustrés par les réponses apportées. Emily parce qu’elle est déçue de découvrir un côté de ses parents, manipulateur et égoïste, qu’elle ne soupçonnait pas. Et nous parce que ces éclaircissements, un peu tirés par les cheveux, ne convainquent qu’à moitié. Très bien dessinée et parfaitement mise en couleur (par Stéphane, le frère de l’auteur) La Venin, reste néanmoins, si on considère la série dans sa globalité, un bon western, avec ce côté très critique envers les hommes plutôt original pour le genre et, du coup, fort bien venu, qui nous aura tout de même tenu en haleine jusqu’au bout.

(Série en 5 tomes, 70 pages pour cet épisode 5 – Rue de Sèvres)

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LA VENIN 5. Soleil de plomb (Astier) – Positive Rage