Skip to content Skip to footer

LIBERTE ! Tome 2 : Les Trafiquants (Mechner/Le Roux et Chevalier)

BD. New-York, 1776. Les rebelles américains persistent et signent : les colonies ne veulent plus des injustices et de la tyrannie du roi d’Angleterre et le congrès déclare leur indépendance immédiate. L’empire britannique ne tarde pas à riposter en envoyant 400 navires et des dizaines de milliers de soldats, dont des mercenaires allemands, vers New-York. De leur côté, à Bordeaux, Beaumarchais et Deane, l’envoyé du congrès américain, continuent d’essayer de réunir munitions, canons et équipements en tous genres pour les envoyer en Amérique afin de soutenir la révolution en marche. Le comte de Vergennes, représentant du roi de France, assure régulièrement à l’ambassadeur d’Angleterre qu’il n’est pas du tout au courant de tels préparatifs mais, en sous-main, il la soutient et la finance même car tout ce qui peut affaiblir l’Angleterre est bon pour le royaume de France…

Voilà donc le nouveau défi dans lequel Le Roux et Mechner se sont embarqués : raconter comment les Etats-Unis ont réussi à conquérir leur liberté. Au prix du courage de ses soldats, bien sûr, qui ont vaillamment résisté aux canons et fantassins anglais, pourtant bien plus nombreux et mieux formés. Mais aussi grâce à la diplomatie et aux manœuvres des français, et notamment de Beaumarchais, le célèbre dramaturge qui s’est pris de passion pour la quête de liberté américaine. Aidé d’un émissaire américain, on le suit donc œuvrer, en coulisses, pour trouver des finances, contacter des officiers prêts à s’engager à traverser l’Atlantique, négocier l’achat d’équipements et de munitions à des forts ou des riches particuliers et trouver des navires libres…Le tout en essayant de rester discret (les espions anglais sont nombreux en France) et en s’adaptant aux hésitations et atermoiements du monarque français et de son représentant le comte de Vergennes qui meurent d’envie de soutenir l’opération de Beaumarchais mais ne peuvent le faire officiellement sous peine de provoquer une nouvelle crise diplomatique, voire une nouvelle guerre avec les anglais (la guerre de 7 ans vient juste de se terminer…).

Une série en 3 tomes très documentée et réaliste (Le Roux, épaulé par Chevalier qui se charge des décors comme sur Les Frères Rubinstein, reconstitue ce XVIIIe siècle – son architecture, les uniformes de l’époque, les armes- avec beaucoup de précision) qui mêle la personnalité de Beaumarchais, les codes diplomatiques de l’époque (qui rappellent étrangement ce que l’on vit actuellement avec la guerre en Ukraine…) et l’aspiration à la liberté des américains avec habileté pour éclairer les coulisses (un véritable jeu de dupes entre anglais, français et américains) de la révolution américaine. Une BD historique qui tient toutes ses promesses !

(Série en 3 tomes de 72 pages – Delcourt)

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.