Skip to content Skip to footer

NOUVELLE CHINE (Clarke)

BD. Berlin, 1975. Viktor est inspecteur. Depuis quelques mois, il mène l’enquête sur un serial killer, “le boucher du Tiergarten”, qui a déjà tué 7 jeunes femmes, les mutilant et dispersant leurs organes autour de leur cadavre à chaque fois. Pour l’instant, il n’a aucune piste. Pourtant, le temps presse : à tout moment les chinois peuvent décider de lui retirer l’enquête. D’autant que leur police politique est à cran car il semblerait que la résistance prépare un gros coup…

Serial killer, Berlin, les chinois… : Nouvelle Chine, s’il prend l’apparence d’un polar, est plus complexe qu’il n’y paraît. Plus riche aussi. Car il y a ce contexte politique uchronique imaginé par Clarke : un virus, le chuanran, est apparu en 1970 en pleine guerre entre Chine communiste et ses alliés d’un côté, URSS et Europe de l’autre et a uniquement décimé les rangs des soldats non-asiatiques, offrant la victoire sur un plateau à Mao Zedong et ses compatriotes. Et bientôt une domination sans partage sur l’Europe quand les chinois mirent au point un vaccin protégeant contre le virus…Voilà les pays européens obligés d’accepter la présence de la Chine communiste et de se convertir à ses valeurs s’ils veulent pouvoir bénéficier du fameux vaccin…Voilà pourquoi la propagande communiste est partout dans le Berlin de Nouvelle Chine : les ouvriers communistes heureux d’œuvrer pour le bien commun s’affichent sur les murs, le petit livre rouge est distribué dans toutes les administrations et les criminels doivent faire un repentir public à la télévision après avoir passé 2 mois en centre de reconditionnement…

Clairement inspiré du Covid 19 et des questions que la pandémie a soulevées, ce contexte politique permet à Clarke de nous parler de dictature, de manipulation (l’inspecteur Viktor et le lecteur en sont victimes également d’ailleurs…), de guerre bactériologique mais aussi de résistance avec talent dans ce récit surprenant jusqu’au bout (y compris pour Viktor !), mis en images, en noir et blanc, d’un trait réaliste sobre et précis parfaitement en adéquation avec le scénario qu’il sert. Une dystopie au scénario original qui prend ouvertement pour cible la Chine que Clarke imagine capable de tout pour assouvir ses désirs impérialistes.

(Récit complet, 104 pages – Soleil)

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.